LeBron James critique la gestion US sur le cas Brittney Griner

LeBron James sous entend que le gouvernement américain traîne un peu la patte pour faire sortir Brittney Griner de prison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James critique la gestion US sur le cas Brittney Griner

Voilà plusieurs mois que Brittney Griner, All-Star WNBA et légende de Team USA, est détenue en Russie. Elle avait été arrêtée en février dernier à l’aéroport après avoir disputé un match avec Ekaterinbourg. Le motif ? Un liquide à base de cannabis retrouvé par les douaniers dans sa vapoteuse. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle soit accusée de trafic de drogues. L’affaire s’est enlisée depuis et ça agace LeBron James.

Le King s’est montré critique de la gestion du dossier par le gouvernement américain à l’occasion du dernier épisode de « The Shop », une émission produite par sa boite de médias.

« Comment peut-elle avoir le sentiment que le pays la soutient ? Moi je me demanderai même si j’aurais envie de revenir aux Etats-Unis. »

Une phrase courte mais qui exprime la lassitude du quadruple MVP à propos des négociations qui s’éternisent. Il tenait tout de même à s’assurer que ses mots ne soient pas mal interprétés en s’expliquant au travers d’un tweet.

« Je ne cherchais pas à m’en prendre à notre merveilleux pays. J’exprimais simplement ce qu’elle pouvait sans doute ressentir en étant enfermée pendant plus de trois mois. »

Le gouvernement US a qualifié sa détention « d’injuste » et mène des pourparlers avec leurs homologues russes. Mais le contexte géopolitique est évidemment très tendu. La Russie tient là une potentielle monnaie d’échange, sachant que Brittney Griner risque jusqu’à dix ans de prison.

Le président Joe Biden a été « accusé » d’avoir tardé à réagir dans son incarcération. Des critiques qui vont dans le même sens que celles de LeBron James. La famille de la joueuse vient d’embaucher Bill Richardson, négociateur célèbre qui va désormais essayer de régler cette affaire sans passer par les voies gouvernementales.

Toujours détenue en Russie, Brittney Griner lance un cri du cœur au président américain

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest