Mock Draft 2021 : Où vont atterrir Cunningham, Suggs, Green and co ?

Mock Draft 2021 : Où vont atterrir Cunningham, Suggs, Green and co ?

Juste après la loterie et à un peu plus d'un mois de la Draft 2021, voici notre Mock Draft pour les 14 premiers picks !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 5Suiv.

La loterie de la Draft 2021 a donc révélé ses gagnants et ses perdants, après le traditionnel tirage de la nuit dernière. Avec ce que l'on a vu de la saison NCAA, les visionnages et lectures sur le sujet ces derniers mois, on vous propose donc une petite Mock Draft avec les picks de la loterie, jusqu'au n°14. Evidemment, on ne saurait trop vous recommander l'immense travail du média Envergure en la matière si vous souhaitez vous pencher plus en détails sur le profil de ces joueurs et sur la quasi-totalité des prospects qui se présentent à cette Draft 2021.

En attendant, voici notre feeling à un tout petit peu plus d'un mois de la Draft 2021 qui se tiendra le 29 juillet prochain.

Les Pistons auront le 1st pick, entre ici Cade Cunningham !

1- Cade Cunningham (Detroit Pistons) - G/F

Pour la première fois depuis 1970 et Bob Lannier, les Detroit Pistons ont le bonheur de pouvoir drafter avant tout le monde. Et ça tombe bien, puisque la franchise est en pleine reconstruction, avec le GM audacieux qu'est Troy Weaver. Sauf énorme surprise, c'est Cade Cunningham qui devrait serrer la pogne d'Adam Silver en premier si la Draft 2021 se fait en présentiel. En termes d'upside, de modernité du profil et de personnalité, Cunningham a tout pour plaire.

A la création et à la finition, le joueur d'Oklahoma State coche beaucoup de cases et aucune de ses petites lacunes ne semble irrémédiables. Au sein d'un roster très jeune, il devrait pouvoir rapidement s'imposer comme la figure de proue et le go-to-guy, avec pour objectif de former un noyau dur de concert avec Jerami Grant, Killian Hayes, Saddiq Bay, Isaiah Stewart et, espérons-le, Sekou Doumbouya.

Les prochaines saisons s'annoncent enthousiasmantes pour une fanbase des Pistons en manque de star power depuis quelques années.

2- Jalen Green (Houston Rockets) - G/F

Dans la plupart des Mock Drafts de cette cuvée 2021, Jalen Green est pris un peu plus bas, les gens lui préférant généralement Evan Mobley ou Jalen Suggs. Tout le monde est conscient de son énorme talent depuis des années, mais a encore quelques logiques interrogation quant à sa capacité à rayonner rapidement en NBA. La réponse se trouve probablement dans le contexte où il débutera sa carrière. Car s'il y a bien un joueur de cette classe, en dehors de Cade Cunningham, capable de devenir un talent All-NBA à l'avenir si les planètes s'alignent, c'est lui.

En talent brut au niveau athlétique et sur l'arsenal offensif, ce poste 2/3 a tout ce qu'il faut en magasin, surtout ce petit truc de l'ordre de l'aura qui fait dire qu'il est spécial. En G-League, avec la team Ignite, il s'est frotté à des professionnels tout au long de la saison et a montré de belles choses, là où certains de ses concurrent pour les premières places de cette Draft 2021 n'ont connu que le basket universitaire.

A Houston, justement, l'atmosphère semble propice. Le drama autour de James Harden va petit à petit être digéré et les Rockets vont se chercher de nouveaux visages capables d'accompagner la montée en puissance de Christian Wood. Le jeu éléctrique et électrisant de Jalen Green semble tout indiqué, sans pression de jouer les playoffs à court terme.

3- Evan Mobley (Cleveland Cavaliers) - C

La situation des Cavs dans l'optique de se renforcer n'est pas simple. Le backcourt Darius Garland-Collin Sexton a montré de belles choses cette saison et on imagine mal Koby Altman venir ajouter un guard talentueux à l'équation sans déclencher l'ire des fans de Cleveland. Pas de Jalen Suggs pour nous, donc. A l'aile, Isaac Okoro est l'avenir de la franchise et sera encore plus précieux dans une équipe qui tourne bien. Reste le secteur intérieur, où on attend encore de voir quelle importance le front office accorde à Jarrett Allen.

En attendant que cette question soit résolue, on voit bien les Cavs miser sur le meilleur big man de cette cuvée : Evan Mobley de USC. Le garçon est très polyvalent et a la panoplie pour impacter des deux côtés du terrain, avec une palette technique intéressante qui lui permet de s'écarter du cercle, mais aussi de ne pas être largué athlétiquement près du panier.

Il y a du travail pour polir son jeu et ne pas se contenter d'être un joueur complet mais bien une énorme plus-value sur le terrain. En stricts termes de potentiel et de fit dans le jeu moderne, la franchise de l'Ohio ne devrait pas hésiter.

Draft NBA : Les gagnants et les perdants de la loterie

Lire la suite
Préc.1 / 5Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest