MVP Race – Vol. 2 : LeBron, Embiid, Jokic… Qui occupe le trône ?

MVP Race – Vol. 2 : LeBron, Embiid, Jokic… Qui occupe le trône ?

Après deux mois de saison NBA, voilà le rapport de force dans la course au MVP 2021 selon nous !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Préc.1 / 6Suiv.

Après deux mois de cette saison NBA 2021, faisons un deuxième petit point sur la course au titre de MVP. Pour rappel, dans le premier volume de cette MVP Race, c'est LeBron James qui avait été désigné n°1 provisoire. Vous verrez que les choses ont un peu changé...

MVP Race Vol.1 : Qui est le mieux placé pour détrôner Giannis ?

Les mentions honorables

Paul George (Los Angeles Clippers)

PG a été absent quelques matches ces derniers temps, mais son apport est phénoménal pour les Clippers, particulièrement quand on repense aux critiques qu'il a subies durant les derniers playoffs et à l'intersaison. L'ailier All-Star défend mieux, attaque mieux et semble nettement plus serein que dans la bulle de Disneyworld. Il est à 50.9% d'adresse global et à 48% à 3 points, avec une chance d'intégrer le club des 50-40-90 en fin de saison s'il fait un petit effort sur la ligne des lancers (88% pour le moment).

Il y a de vrais arguments pour le mettre dans le top 5 et la suite des événements nous poussera peut-être à le faire sans aucun scrupule malgré cette impression que cette équipe des Clippers, 2e de la ligue, reste encore plus dépendante des prestations de Kawhi Leonard.

Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks)

Il y a évidemment un biais défavorable en ce qui concerne le Greek Freak. Comment faire encore mieux quand on sort d'une saison avec un titre de MVP ET de de meilleur défenseur de l'année ? Les Bucks sont moins fringants et Giannis un tout petit moins terrifiant statistiquement, mais ce qu'il fait avec Milwaukee et son impact sur les résultats de l'équipe restent surnaturels.

Antetokounmpo marque un poil moins et prend un peu moins de rebonds en moyenne, mais impossible de l'écarter de la considération alors que son équipe est dans le top 5 à l'Est et qu'il tourne à 28.9 points, 11.7 rebonds et 5.9 passes par match...

Kevin Durant et James Harden (Brooklyn Nets)

KD était 2e notre première édition. Malheureusement, le protocole Covid et un petit pépin physique lui ont fait manquer beaucoup trop de matches pour le moment pour rester complètement dans la discussion. S'il parvient à enchaîner les matches, nul doute qu'on le reverra dans le top 5.

En l'absence de Durant, James Harden s'est avéré être un candidat plus crédible que prévu. Le début de l'aventure du barbu à Brooklyn est idyllique et on ne pensait pas voir Harden aussi fort en chef d'orchestre altruiste et extrêmement juste dans tout ce qu'il fait. S'il n'y avait pas eu cet abandon du navire Rockets dans les premières semaines de compétition, il serait peut-être dans le top 5...

Rudy Gobert et Donovan Mitchell (Utah Jazz)

Le Jazz est un collectif et il est assez difficile de vouloir isoler des joueurs capables d'avoir leur mot à dire dans la course au MVP. Evidemment, Rudy Gobert et Donovan Mitchell sont All-Stars et complètement cruciaux pour leur équipe, qui est tout simplement la meilleure en NBA depuis le début de la saison.

Leur impact sur les performances d'Utah est formidable - Rudy est dans une assez belle dynamique pour aller reconquérir le trône de DPoY dont s'est emparé Giannis et Mitchell a pérennisé son statut de All-Star malgré les piques de Shaq - mais pas assez flashy, sans doute, pour se mêler réellement à la lutte pour le MVP. 

Lire la suite
Préc.1 / 6Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest
Oops! There was a problem.

Oops! There was a problem.

An unexpected error has occurred. Please, try again later by refreshing this page.

Server error
--
If the error persists, please contact the webmaster.