NBA Awards : Andrea et Phil

Voici nos trophées. Phil Jackson et Andrea Bargnani ont bien mérité les leurs.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Trophées
Préc.1 / 2Suiv.
Chaque soirée NBA a son lot de surprises, de perfs, de dégringolades, d’humiliations et/ou de révélations. Comme ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver en un coup d’œil, voici ceux qui, selon nous, se sont le plus distingués… pour le meilleur ou pour le pire. Ce sont les NBA awards de BasketSession.

Trophée R-Kelly du rêve aérien déçu : Andrea Bargnani

Andrea Bargnani s'est un peu fait violence cette nuit. L'Italien en a sûrement eu marre de se faire traiter de grand mou par le public du MSG et son début de match a surpris pas mal de monde. Au lieu d'attendre sagement le ballon à 50 mètres du cercle comme à chaque match depuis sa première licence poussins à la Stella Azzurra, l'intérieur des Knicks a attaqué le cercle. Si si, on vous jure ! Des drives chelous et des double-pas poussifs mais des attaques de cercle quand même. Le crâne en surchauffe, "Il Mago" a ensuite décidé de suivre les conseils de celui qui a bercé son adolescence et lui a permis, comme presque tout le monde, de choper lors de ses premières booms dans les faubourgs de Rome : R Kelly.
Avec l'agilité et la grâce d'un girafon (voir la vidéo explicative plus bas), l'ancien joueur des Raptors s'est lui aussi dit : "I believe I can fly" lors de la défaite face aux Sixers. Le bras extensible de Michael Jordan dans Space Jam lui aurait pour le coup été d'un grand secours pour atteindre le cercle malgré la présence de Thaddeus Young, tant l'entreprise parait folle. Résultat, une gamelle qui aurait pu avoir de sales conséquences puisque retomber sur le poignet puis sur le menton avec cette force fait généralement des dégâts... [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=zhyvvagLNxM[/youtube] En bonus track, le mix R-Kelly-Bargnani du plus bel effet. [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=V9dX6IhU2tM[/youtube] Fort heureusement pour lui, Andrea Bargnani n'a pas suivi tous les préceptes du grand Robert, qui a finalement plus fait dans le "I believe I can have sex with teenagers" au cours de sa carrière. L'Italien entretient une relation assidue avec une jeune femme de son âge ou presque, le mannequin Nawal Ayoub. On comprend finalement pourquoi il ne se fatigue pas plus que ça à aller chercher des rebonds vu ce qui l'attend en rentrant à la maison après les défaites...
Pour la comparaison un peu tordue avec le girafon, c'est par là. [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=AHNFWmAe5yg[/youtube] Lire la suite
Préc.1 / 2Suiv.
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest