La vérité sur le Flu Game de Michael Jordan, 24 ans après

La vérité sur le Flu Game de Michael Jordan, 24 ans après

Le flu game mythique de Michael Jordan n'en était pas vraiment un. C'est une pizza qui a bien failli priver les Bulls d'un nouveau titre il y a 24 ans.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

L'une des plus célèbres performances de Michael Jordan reste le game 5 des Finales 1997 contre le Utah Jazz. Le fameux "flu game", que l'icône aurait disputé alors qu'elle était terrassée quelques heures plus tôt par une violente grippe.

Il y a quelques années, une rumeur disait qu'il s'agissait simplement d'une gueule de bois après une veille de match trop arrosée. Tim Grover, le préparateur physique historique de Jordan, a donné sa version des faits et confirmé l'une des théories évoquées jusque-là : celle de l'intoxication alimentaire, alors que l'on fête les 24 ans de ce match culte.

"C'est certain qu'il s'agissait de ça. Ça sonne mieux de dire 'flu game' que food poisoning game', c'est sûr. On était dans l'Utah et l'équipe avait décidé de loger à Park City. Tout était fermé à partir de 20h30 et il n'y avait pas de room service. Michael avait faim, alors j'ai trouvé une pizza dans le coin qui livrait.

Quand j'ai ouvert la porte, il y avait cinq mecs qui attendaient à l'extérieur pour pouvoir apercevoir Michael. Je lui ai dit : j'ai un mauvais pressentiment avec cette pizza, Mike. Il m'a répondu d'aller me faire foutre.

On était que quatre dans cette chambre et Mike est le seul à avoir mangé de cette pizza. Il n'y avait aucun signe de grippe autour de l'équipe. A 3 heures du matin, on m'appelle pour me dire que Michael est en train de se tordre de douleur par terre, en position foetale. Aucun des médecins de l'équipe n'a su dire ce qu'il avait.

Mook REVERSE #7 : Bienvenue à Chicago !

Il n'avait mangé que quelques parts. Mais je savais que si un virus ne peut pas te faire mal aussi rapidement, une intoxication alimentaire le peut. Heureusement, Michael a un mental fort.  Il nous a demandé de faire en sorte qu'il aille juste assez bien pour être sur le terrain. Il a expliqué à Phil Jackson que le danger, c'était de le faire sortir et qu'il devait rester en jeu et debout aussi longtemps que possible.

Voilà ma version, par rapport à ce que j'ai pu observer. J'étais dans la chambre avec lui, donc si quelqu'un en sait plus que moi, je veux bien qu'il se signale", a raconté Tim Grover lors de son passage dans le podcast Pardon My Take.

La suite est évidemment légendaire. Sorti du lit un peu plus d'une heure avant le coup d'envoi, Michael Jordan inscrit 38 points et permet à Chicago de l'emporter de deux points sur le parquet du Jazz, pour permettre à Chicago de mener 3 à 2 dans une série conclue quelques jours plus tard par un cinquième sacre pour Jordan, Pippen et leur bande.

Michael Jordan avait une vitesse au sprint complètement flippante

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest