Paolo Banchero et Franz Wagner, les jumeaux statistiques qui vont conquérir l’Est

Paolo Banchero et Franz Wagner, les jumeaux statistiques qui vont conquérir l’Est

Paolo Banchero et Franz Wagner ont un impact statistique incroyablement similaire à Orlando et fonctionnent parfaitement en tandem. Le ciel est la limite pour le Magic dans les années qui viennent.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats

Le Magic a eu un peu de mal à boucler l'année 2023, avec 6 défaites sur les 10 derniers matches, mais n'en reste pas moins la belle surprise du début de saison dans la Conférence Est. Si Orlando tourne aussi bien, c'est avant tout parce que ses deux jeunes stars en puissance, Paolo Banchero et Franz Wagner, s'entendent bien sur le terrain et parviennent à se compléter dans des registres différents sur les postes 3 et 4. L'Américain et l'Allemand continuent de développer leur alchimie pour leur deuxième saison en commun en Floride, avec un impact chiffé intéressant et... étonnamment similaire sur certains aspects.

En traînant sur Reddit, on a lu la remarque intéressante Chip Chalee sur les moyennes de Banchero et Wagner. A l'heure de ces lignes, et avant le match entre le Magic et les Warriors cette nuit, Paolo Banchero ont :

  • la même moyenne de tirs pris par match (16.8)
  • la même moyenne de paniers marqués par match (7.8)
  • le même pourcentage d'adresse globale (46.5%)
  • le même total de paniers marqués (250)
  • le même total de tirs tentés (538)
  • presque le même nombre de points par match (21.7 et 21.2)
  • presque le même nombre d'interceptions par match (1.2 et 1)
  • presque le même nombre de contre (0.5 et 0.4)
  • le même nombre de matches joués (32)

Le Wembanya-mois : un duel vs LeBron et une cheville qui pose problème

Le parallèle est saisissant et même les lignes statistiques où ils détachent l'un de l'autre sont étonnamment proches :

  • Paolo Banchero fait un petit peu plus de passes décisives que Franz Wagner (4.7 contre 4)
  • Banchero prend un rebond de plus en moyenne que Wagner (7 contre 6)

C'est finalement sur le tir extérieur qu'on note le plus de différence, avec un Paolo Banchero plus adroit (35.7% contre 28.7%) tout en prenant moins de tirs primés (3.6 contre 4.9). Il y a aussi le nombre de ballons perdus en moyenne, où le membre de Team USA en déplore presque le double que le champion du monde 2023.

Ce que l'on peut déduire de cette synchronisation et de cet impact statistique similaire, c'est que les deux hommes arrivent très bien à se développer et à s'épanouir sans que l'un ne cherche à prendre le dessus sur l'autre. Jahmal Mosley parvient pour le moment à ce que Banchero et Wagner s'épanouissent ensemble, sur un fonctionnement en double lame plutôt que sur un modèle de concurrence en interne. A 22 ans (pour Wagner) et 21 ans (pour Banchero), les deux Floridiens sont peut-être bien en train de collaborer pour devenir le nouveau tandem incontournable de l'Est, dans la lignée de ce qu'ont par exemple réussi à faire Jayson Tatum et Jaylen Brown ces dernières années.

Il viendra bien un moment où il faudra discuter contrats et salaires, mais cette heure n'est pas arrivée et les fans du Magic peuvent pour le moment profiter du voyage. Ceux de Boston ont entendu pendant des années que les "JayJay" allaient inévitablement devoir se séparer pour pouvoir prospérer. Résultat des courses : ils ont disputé trois finales de Conférence et des Finales NBA ensemble et continuent d'être le moteur de l'équipe qui semble la mieux armée pour siéger sur le trône de l'Est cette saison. C'est exactement ce à quoi Orlando a le droit d'aspirer si Banchero et Wagner continuent de progresser ensemble et en compagnie d'un noyau solide et compétitif.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest