Quand Kobe Bryant claquait trois game winners au buzzer en un mois

En seulement un mois, Kobe Bryant a tué trois équipes au buzzer dans des situations très mal embarquées pour les Lakers.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.
Quand Kobe Bryant claquait trois game winners au buzzer en un mois

Lors de la saison 2009-2010, qui a débouché sur un sacre des Los Angeles Lakers pour un back to back, Kobe Bryant n'a peut-être jamais été aussi clutch. En saison régulière, le Black Mamba a tout simplement réussi trois game winners au buzzer en un mois, alors que son équipe était menée à chaque fois.

C'est d'abord le Miami Heat qui a subi un tir miraculeux de Kobe avec la planche. Puis les Milwaukee Bucks, incapable de l'empêcher de placer son fadeaway. Et enfin les Sacramento Kings, pénalisés par deux lancers ratés d'Ime Udoka, l'actuel coach des Boston Celtics, qui ont laissé l'icône seule à 3 points pour faire vibrer le filet.

Voilà une période comme il en a eu d'autres dans sa carrière où Kobe Bryant était tout simplement monstrueux et injouable.

Kobe Bryant a tué Luke Walton à l’entraînement après une cuite

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest