Reggie Jackson est revenu de nulle part, du coup ça sent le gros contrat cet été ?

Reggie Jackson a été l'une des révélations des playoffs en s'imposant comme une star. Comme par hasard juste avant sa FA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Reggie Jackson est revenu de nulle part, du coup ça sent le gros contrat cet été ?

Reggie Jackson était devenu une punchline. Bon, il l’est toujours, d’une certaine manière. Mais plus pour les mêmes raisons. C’était à la fois drôle, plaisant et surprenant de le voir évoluer à ce niveau pendant les playoffs. Inexistant l’an dernier – à peine 4 points par match lors de la déroute dans la bulle – il s’est affirmé comme la troisième puis la deuxième star des Los Angeles Clippers lors de cette campagne.

Avec même quelques performances héroïques à la clé contre le Utah Jazz puis les Phoenix Suns. Souvent, l’homme fort, dans le money time, c’était lui. Il claquait des filoches plein de culot quand son équipe avait besoin de marquer. Et c’est cette adresse, ce sang-froid, ce courage, qui a fait la différence à plusieurs moments suite à la blessure de Kawhi Leonard. Les Angelenos n’auraient sans doute jamais remonté deux fois un 0-2 sans Jax.

Du coup, des questions se posent désormais autour de l’avenir du bonhomme suite à sa renaissance. Le voilà libre de signer où bon lui semble. Une fois les Clippers éliminés, Reggie Jackson a tenu un rendre un vibrant hommage à ses coéquipiers à et la franchise, ceux qui l'ont « sauvé.» Un message qui sonnait autant à une déclaration d’amour qu’à des mots d’adieu.

« J’apprécie chacun des gars du vestiaire. Je suis vraiment reconnaissant pour tout ce que j’ai pu vivre ici. Je ne peux pas prédire le futur, je ne sais pas ce qui va se passer. Cette ville et cette organisation gardent une place spéciale dans mon cœur. Je serai un Clipper à vie. »

Reggie Jackson aura bouclé les playoffs avec 17,8 points, 48% aux tirs, 40% à trois-points, 3,2 rebonds et 3,4 passes. Très solide. Digne de son statut de star montante en… 2014. Le meneur va pouvoir réclamer un bon petit pactole lors de la prochaine intersaison. Après tout, si Dennis Schröder réclame 120 millions… alors qui va surpayer ce bon vieux Reg ?

Les 15 trucs encore plus improbables que Dennis Schröder qui réclame 120 millions

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest