Robert Williams prend des risques avec sa santé : “On essaye de gagner, p*****”

Robert Williams n'est pas à 100% et souffre du genou, tout en étant l'un des joueurs-clés de ces Finales NBA pour Boston. Le traitement qu'il suit pour être sur le terrain est impressionnant.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié
Robert Williams prend des risques avec sa santé : “On essaye de gagner, p*****”

Robert Williams III sera assurément sur le pont la nuit prochaine, pour tenter de prolonger le suspense dans le game 6 des Finales NBA. Pourtant, "Time Lord" ne devrait pas être en train de jouer au basket au plus haut niveau qui soit, mais de soigner son genou. Là où d'autres auraient probablement tiré un trait sur leur fin de saison, l'intérieur des Boston Celtics serre les dents et subit une multitude de traitements pour faire en sorte d'être sur le terrain au moins 20 minutes depuis la finale de Conférence contre Miami. Il a raconté à Chris Haynes de Yahoo Sports à quel point la gestion de sa blessure était compliquée.

"C'est dur à gérer. Quand je suis sur le terrain l'adrénaline et l'énergie prennent le dessus, donc j'arrive à ne pas trop y penser. Mais avant... Je glace mon genou, on me fait des massages sur le tissu profond, j'attends trois ou quatre heures, puis je recommence jusqu'à ce que ce soit l'heure de dormir. On fait aussi un peu de restriction de flux sanguin ici et là. C'est une méthode répétitive et ennuyeuse.

Lors de la dernière série contre Miami, on me drainait le genou très, très souvent. J'ai arrêté parce que ça ne servait plus à rien et j'ai appris à le gérer suffisamment pour pouvoir jouer. Est-ce que ça vaut le coup de faire ça ? On essaye de gagner le titre, putain. Je vis mon rêve en ce moment, c'est fou. L'équipe compte sur moi et je leur fais comprendre que je suis là pour eux".

Même dans cet état de douleur, Robert Williams apporte plus de 7 points, 7 rebonds et 2 contres, en plus d'une combativité et d'une intensité épatantes. On ne peut qu'espérer que son genou tiendra le choc malgré les risques pris. Le staff médical des Celtics lui a assuré qu'avec ce mode opératoire, il devrait pouvoir revenir à un état normal après plusieurs mois de repos.

Dans tous les cas, "Time Lord" a encore quatre ans de contrat avec 48 millions de dollars à toucher jusqu'en 2026. Avec le rendement qui est le sien - il a été élu dans la All-Defense Second Team cette saison - ce deal commence à ressembler à une superbe affaire pour Boston.

Celtics vs Warriors, Game 6 : Match à haut risque !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest