Sans défense, le Thunder parait déjà condamné

Le Thunder a beau avoir des qualités offensives phénoménales, on ne voit pas comment Westbrook et ses collègues vont tenir le choc en playoffs.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
S'ils gardent le cap durant les six matches qu'il leur reste à disputer en saison régulière, Scott Brooks et ses hommes auront au moins atteint leur objectif minimum : se qualifier pour les playoffs. Avec la saison plus que tronquée de Kevin Durant, les blessures de tous les cadres de l'équipe et la concurrence plus féroce que jamais à l'Ouest, on peut se dire qu'il s'agit déjà d'un petit exploit. Sauf que l'on parle d'une équipe dont plusieurs membres ont déjà disputé les Finales NBA et qui sait que sa fenêtre de tir pour remporter un titre se referme rapidement. En l'état actuel des choses, le Thunder retrouvera Golden State au 1er tour des playoffs. Avec Russell Westbrook, Enes Kanter, Dion Waiters ou Anthony Morrow, OKC dispose d'atouts qui, dans les bonnes conditions, peuvent changer le sort d'un match grâce à leurs qualités offensives. Candidat au titre de MVP, Westbrook est l'un des seuls réels motifs d'espoir pour les fans d'Oklahoma City, qui espèrent que leur machine à triple-double pourra faire paniquer les Warriors. En revanche, la raison amène à penser que cette série pourrait tourner court et voir les Californiens réussir un sweep ou décrocher une victoire en 5 matches. La raison est simple : le Thunder n'a aucun argument défensif à faire valoir ou presque pour résister à la plus belle armada offensive que la NBA ait connu depuis quelques années. [superquote pos="g"]"Je n'ai jamais rien vu de tel, c'est assez désespérant". Nick Collison.[/superquote]L'état physique de certains éléments sur lesquels Brooks compte s'appuyer pour limiter les Splash Brothers ou les solides intérieurs de Golden State pose en effet problème. Serge Ibaka, le contreur-maison va tenter de revenir à temps de son opération au genou, Nick Collison, l'homme de confiance du coach, se remet difficilement d'une blessure à la cheville, Steven Adams et Andre Roberson sont touchés au même endroit et Kevin Durant, dont les mensurations sont toujours précieuses pour gêner ses vis à vis, ne reviendra pas avant l'an prochain... "Je n'ai jamais rien vu de tel en termes de blessures et c'est assez désespérant", a même lâché Collison sur ESPN il y a quelques jours. Avec le temps qu'il reste avant le 1er tour, on pourrait se dire qu'OKC va récupérer ses forces vives et arriver en forme au moment opportun pour défendre le plomb sur les champions de l'Ouest. Sauf que le problème n'est pas uniquement dû aux forfaits en cascade. Les 72 points inscrits par les Mavs dans la raquette lors du dernier match ont marqué les esprits, bien qu'il ne s'agisse pas du premier match fantôme du Thunder en défense ces dernières semaines. Steven Adams avait même du mal à croire les journalistes qui l'interrogeaient sur cette soirée portes ouvertes dans la peinture. Généralement sur la même longueur d'ondes, Russell Westbrook et son coach n'ont pas le même point de vue pour expliquer les difficultés de leur équipe lorsqu'il s'agit de protéger le cercle.
"Beaucoup de nos très bons défenseurs ne sont pas sur leur parquet en ce moment. Cela dit, il faut quand même défendre et que tout le monde soit concerné de ce côté du terrain. Quand ce n'est pas le cas, on prend forcément des paniers", a expliqué Brooks.
"Je ne suis pas d'accord avec ça. Nos difficultés ne viennent pas que de l'absence des joueurs. Je suis convaincu que tout le monde dans cette équipe, donc ceux qui jouent en ce moment, peuvent défendre à un niveau suffisant pour le bien de l'équipe. C'est une question d'efforts et d'intensité. Je n'ai pas vraiment été impressionné par ce qu'on a fait dans ce domaine contre Dallas...", a expliqué Westbrook.
Si l'on se penche sur les matches-up potentiels (en début de match du moins) de l'hypothétique série OKC-Golden State, le tableau n'est pas très encourageant pour le Thunder. Russell Westbrook vs Stephen Curry, Dion Waiters vs Klay Thompson, Kyle Singler (ou Anthony Morrow) vs Harrison Barnes, Enes Kanter (ou Serge Ibaka) vs Draymond Green, Steven Adams vs Andrew Bogut... Si le choc entre les deux meneurs (qui ne se marqueront pas forcément mutuellement durant cette série), peut paraître équilibré et qu'on n'enterrera pas Steven Adams malgré son déficit d'expérience face à son rival océanien Bogut, on ne voit pas par quel miracle OKC pourrait s'en sortir sans concéder quelques éclats spectaculaires...
Afficher les commentaires (21)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest