CQFR : Shai Gilgeous-Alexander en maestro, les Lakers chutent encore…

CQFR : Shai Gilgeous-Alexander en maestro, les Lakers chutent encore…

Voici ce qu'il fallait retenir des 8 matches de la nuit en NBA, celle du talent de l'Oklahoma City Thunder Shai Gilgeous-Alexander.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap

Les résultats de la nuit en NBA, celle de Shai Gilgeous-Alexander

Rockets @ Celtics : 113-145
Wizards @ Hawks : 127-99
Knicks @ Grizzlies : 106-94
Warriors @ Bucks : 118-129
Magic @ Thunder : 100-112
Pelicans @ Mavericks : 118-108
Bulls @ Spurs : 122-116
Lakers @ Jazz : 125-132


Shai Gilgeous-Alexander régale, les Lakers battus...

- On le répète de semaine en semaine : Shai Gilgeous-Alexander s'impose de plus en plus comme un candidat au MVP. La nuit dernière, l'Oklahoma City Thunder a pris le meilleur sur le Orlando Magic (112-100). Et le Canadien a encore livré une grosse performance : 37 points, 7 passes décisives et 6 rebonds.

Malgré un 0/4 à longue distance, SGA (13/20 aux tirs) a fait très mal aux Floridiens en provoquant au total 6 "and-one". Epaulé par Jalen Williams (16 points) et Chet Holmgren (15 points, 8 rebonds), il a ainsi donné le ton malgré la résistance de Paolo Banchero (20 points, 9 rebonds, 8 passes décisives).

Même sans Franz Wagner, Wendell Carter Jr, Markelle Fultz, Gary Harris ou encore Joe Ingles, le #1 pick de la Draft NBA 2022 s'est très bien battu. Mais Shai Gilgeous-Alexander était tout simplement trop fort.

- Dans le même temps, les Los Angeles Lakers se sont encore enfoncés sur le parquet du Utah Jazz (125-132). En l'absence de LeBron James, Anthony Davis, très maladroit aux tirs (5/21), a compilé un triple-double (15 points, 15 rebonds, 11 passes décisives) et D'Angelo Russell (39 points) s'est offert un petit festival.

Mais en face, le Jazz a été plus consistant sur le plan collectif. Emmené par Lauri Markkanen (29 points, 9 rebonds) et Collin Sexton (27 points), Utah a aussi pu compter sur les impacts de John Collins (19 points, 13 rebonds) et de Jordan Clarkson (19 points) pour l'emporter dans le money-time.

Avec ce succès, Utah affiche, pour la première fois de la saison, un bilan positif (21 victoires - 20 défaites). Ce n'est plus le cas des Lakers (19 - 21), décidément en grande difficulté...

Retour sur le NBA Paris Game, humiliations en pagaille

Les Celtics se promènent, les Pelicans créent la surprise

- Un match maîtrisé de A à Z pour les Boston Celtics, avec un succès contre les Houston Rockets (145-113). Toujours invaincue à domicile, la franchise du Massachussetts a déroulé avec Jaylen Brown (32 points) et Jayson Tatum (27 points, 8 rebonds).

Pour la seconde fois en six semaines, Tatum, frustré en raison d'une faute oubliée, a d'ailleurs été éjecté pour deux fautes techniques. Mais les Celtics s'étaient déjà envolés au score face à des Texans dépassés, malgré un Alperen Sengun (19 rebonds et 10 rebonds) actif en 24 minutes.

A noter que Boston réalise le meilleur départ de son histoire au TD Garden : 19-0 (le précédent record était à 17).

- Sans Zion Williamson, Brandon Ingram, CJ McCollum et même Trey Murphy III, les New Orleans Pelicans ont créé la sensation en s'imposant sur le parquet des Dallas Mavericks (118-108). Si les Texans étaient aussi diminués par les absences de Luka Doncic, Dereck Lively et Dante Exum, les Pelicans ont réalisé un match surprenant dans le sillage de Jordan Hawkins.

Le rookie a fêté sa 11ème titularisation de la saison avec un record en carrière : 34 points ! A ses côtés, le collectif de NO a bien répondu, avec des joueurs comme Jonas Valanciunas (14 points, 12 rebonds) ou encore Herb Jones (15 points).

Pourtant, Kyrie Irving (33 points à 12/27 aux tirs) s'est bien battu. Et le duo Derrick Jones (24 points) - Tim Hardaway Jr (24 points) l'a épaulé. Mais dans l'agressivité, les Pelicans ont été supérieurs pour faire la différence.

Les Bucks au finish, les Knicks sérieux

- Toujours sans Draymond Green et également privés de Stephen Curry, les Golden State Warriors se sont accrochés, avant de céder sur le terrain des Milwaukee Bucks (118-129). Après une entame difficile, les Californiens ont livré un joli combat.

Par l'intermédiaire de Jonathan Kuminga (28 points) et Brandin Podziemski (23 points), Golden State a même donné quelques sueurs froides à l'équipe du Wisconsin. Mais dans le money-time, les patrons de Milwaukee ont pris les choses en main.

On pense bien évidemment à Giannis Antetokounmpo (33 points, 9 rebonds), à Khris Middleton (24 points, 10 passes décisives) et à Damian Lillard (27 points, 7 passes décisives).

- Même sans Jalen Brunson, les New York Knicks ont gardé le bon rythme face aux Memphis Grizzlies (106-94). Pour signer cette 5ème victoire en 6 matches, les Knicks ont pu compter sur Julius Randle (24 points, 11 rebonds) et OG Anunoby (18 points).

Avec un coup d'accélérateur dans le troisième quart-temps, NY s'est détaché pour finalement décrocher un succès logique. A l'intérieur, Isaiah Hartenstein (12 points, 20 rebonds) a encore réalisé un énorme chantier, alors que Miles McBride a effectué son record en carrière (19 points) en prenant la place de Brunson.

Sans Jaren Jackson Jr et Desmond Bane (en plus de Ja Morant), Memphis a résisté, avec GG Jackson (20 points), mais sans parvenir à vraiment rivaliser.

Pourquoi OG Anunoby est déjà un « bon fit » pour les Knicks

Les Hawks plongent, San Antonio perd sans Victor Wembanyama

- Quelle saison difficile pour les Atlanta Hawks. Attendue pour jouer les outsiders à l'Est, la franchise de Géorgie a encore déçu, à domicile, contre les Washington Wizards (99-127). Le duo Trae Young (21 points, 10 rebonds) - Dejounte Murray (13 points) a encore affiché ses limités avec du déchet (6/19 et 4/15 aux tirs).

Mais même collectivement, cette équipe ne répond pas avec une défense trop facilement dépassée. Kyle Kuzma (29 points), Deni Avdija (19 points) et Jordan Poole (20 points) se sont fait plaisir avec un gros troisième quart-temps.

A noter le bel impact de Bilal Coulibaly en sortie de banc : 12 points, 6 rebonds, 3 passes décisives.

- Après deux succès consécutifs, les San Antonio Spurs, privés de Victor Wembanyama, ont chuté face aux Chicago Bulls (116-122). Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur ce match dans l'article de Benjamin Moubèche, notre correspondant à San Antonio.

Même courageux avec un grand Tre Jones (30 points, 9 rebonds) et un bon Keldon Johnson (26 points), les Spurs ont subi la loi d'un collectif des Bulls plus huilés.

Sans Victor Wembanyama, les Spurs ont les Bulls

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest