Spencer Dinwiddie, le nouveau side-kick parfait au côté de Luka Doncic

Spencer Dinwiddie, le nouveau side-kick parfait au côté de Luka Doncic

Rejeté par les Washington Wizards, Spencer Dinwiddie renaît aux Dallas Mavericks, où il est le complément idéal de Luka Doncic.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Spencer Dinwiddie insiste : il ne s’agit pas d’une revanche. « Plutôt comme la mettre à son cousin », plaisante le vétéran après avoir terrassé ses anciens coéquipiers des Brooklyn Nets sur un panier à trois-points au buzzer mercredi soir. Il voulait d’abord célébrer en montant sur la table de marque du Barclays Center. Mais il s’est finalement arrêté en chemin en apercevant Nico Harrison, le GM des Dallas Mavericks, celui sans qui il ne sera pas là aujourd’hui.

La vraie vengeance, il l’a garde au chaud, enfin au froid, pour les Washington Wizards. Ce sont eux qui ne voulaient plus de lui. Le vestiaire ne l’aurait pas apprécié et la franchise de D.C., qui lui avait offert un beau contrat alors qu’il revenait d’une déchirure des ligaments croisés du genou, l’a finalement envoyé dans le Texas en l’échange d’un Kristaps Porzingis plus forcément le bienvenue non plus au côté de Luka Doncic et compagnie.

« On a dit que j’étais un mauvais gars, on a dit que j’étais fini alors que je n’avais joué que 30 matches après une grosse blessure au genou. Nico n’était pas obligé de croire en moi. Donc j’apprécie ce qu’il a fait », confie l’intéressé.

Dinwiddie revit depuis son arrivée à Dallas. En perte de vitesse aux Wizards, il s’affirme à nouveau comme un lieutenant de luxe pour sa superstar aux Mavericks. Ses statistiques grimpent en flèche : il est passé de 12,6 points à 37% à 17,9 points à 50% (et 43% à trois-points) sous ses nouvelles couleurs. Comme quoi, un simplement changement de contexte et ça repart. Surtout que les joueurs de Jason Kidd ont gagné 10 des 12 matches qu'il a disputés depuis son arrivée.

Spencer Dinwiddie et Luka Doncic, duo redoutable

Surtout que sa montée en puissance ne fait peut-être que commencer. Il s’est montré particulièrement décisif sur les deux derniers matches. Avec à chaque fois le panier assassin à trois-points. D’abord contre les Boston Celtics. Puis à Brooklyn la nuit dernière. Une nouvelle banderille pour offrir la victoire aux siens (113-111). Les deux paniers ont pour origine une passe de Luka Doncic.

« C’est la superstar, il peut faire ce qu’il veut. Il peut faire confiance aux autres ou non », explique le meneur des Mavs.

Le Slovène n’a visiblement aucun problème à déléguer les responsabilités à Spencer Dinwiddie. Il croit en lui, même dans les moments les plus chauds. Alors il lui a fait la passe au moment où Kevin Durant a fait le choix de doubler sur le porteur de balle en défense. Une décision payante prise par Doncic.

Il faut dire qu’avec 15 de ses 22 points inscrits dans le money time, quand les Mavericks ont remonté un déficit de 12 points, Dinwiddie sait s’illustrer dans les moments les plus chauds. Il l’avait déjà prouvé aux Nets, même si ça n’a pas empêché la formation new-yorkaise de ne pas le prolonger une fois son contrat arrivé à expiration. Tant mieux pour lui, puisqu’il semble parfaitement à sa place à Dallas aujourd’hui.

CQFR : Dinwiddie tue Brooklyn au buzzer, les Lakers continuent de glisser

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest