Stephen Curry nomme les défenseurs qui l’ont gêné le plus… et inclut une surprise

Stephen Curry a cité cinq joueurs contre lesquels il a fréquemment eu du mal lorsqu'ils se sont occupés de son cas.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Stephen Curry nomme les défenseurs qui l’ont gêné le plus… et inclut une surprise

Avec la forme que tient Stephen Curry cette saison, bien malin celui qui peut prétendre défendre assez bien pour le gêner durablement. Au cours de sa carrière, le meneur des Golden State Warriors a quand même, comme tout le monde, eu plus de mal contre certains défenseurs en NBA. Il a évoqué ceux contre lesquels il sait avoir eu fréquemment du mal en raison de leur ténacité ou de leur intelligence de jeu. Spoiler alert : Russell Westbrook, qui a été très bon pour s'occuper de lui cette semaine, ne figure pas dans cette liste...

Pour commencer, Stephen Curry a spontanément cité son frère Seth, généralement pas considéré comme l'un des plus féroces défendeurs de la ligue. Les bastons entre frangins durant leur jeunesse ont forcément permis à l'ancien Dukie de mieux sentir et anticiper les moves de son frère que le commun des mortels en NBA.

"Il est celui qui me frustre le plus. En playoffs, quand il jouait à Portland, il m'a littéralement volé quatre ballons. Il m'a un peu désarmé et était absolument partout. Je n'ai pas réussi à comprendre comment le contourner", a expliqué Curry sur NBC Sports.

Russell Westbrook, l’homme qui a calmé un Stephen Curry chaud bouillant

Les noms qu'il a ensuite évoqués sont déjà un peu plus habituellement cités lorsque l'on pense à l'art de la défense.

"Jrue Holiday, Avery Bradley, Tony Allen quand il était encore en NBA... Ce sont des gars qui ont le truc pour se trouver toujours au bon endroit, au bon moment. Ils sont physiques, ont étudié ton jeu et connaissent tous tes moves.

Je ne dirai jamais que j'ai peur qu'ils me stoppent quand je les affronte. Mais il est vrai que quand tu sais que tu joues contre eux, tu dois être plus dur et jouer un peu plus intelligemment. Il y a Pat Beverley et ses singeries avec lesquelles il faut composer aussi.

Ces gars existent et sont payés pour défendre sur les meilleurs joueurs de la ligue".

Si les Warriors parviennent à atteindre les playoffs, Stephen Curry sait déjà qu'il n'affrontera pas son frère, Jrue Holiday, Avery Bradley et Tony Allen. Les deux premiers jouent à Philadelphie et Milwaukee, donc à l'Est, le second porte le maillot des Rockets, qui n'iront pas en playoffs et le troisième est retraité. Il reste donc Patrick Beverley, que le double MVP croisera en cas de série entre Golden State et les Clippers.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest