Terance Mann, l’improbable sauveur de la patrie Clippers

Terance Mann, l’improbable sauveur de la patrie Clippers

Laissé sur le banc en début de série, Terance Mann a sorti le match de sa vie pour guider les Clippers vers leur première finale de conférence.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS

L'histoire est belle. Très belle. Surtout pour un 48e choix de Draft qui était scotché sur le banc lors des deux premiers matches de la série. En une soirée, le dénommé Terance Mann s'est improvisé comme le héros de tout un peuple. Un peuple qui n'attendait qu'une chose : pouvoir fêter la première finale de conférence de l'histoire de la franchise. Après 51 ans d'existence en NBA.

Tout était pourtant très mal embarqué pour la Clippers Nation. À -25 en début de troisième quart, on voyait encore cette série noire perdurer. Sur les 8 dernières rencontres pour valider une finale de conf', les Clippers avaient à chaque fois perdu. Avec, en moyenne, un écart de quasiment 15 points. On était franchement parti pour voir ce scénario se répéter.

On a quand même pas mal tirer sur Tyronn Lue. Mais il faut se forcer à l'évidence, c'est lui qui a donné de gros maux de têtes à Quinn Snyder et son staff. En mettant Terance Mann sur le terrain, comme quatre autres extérieurs, il a obligé Rudy Gobert à défendre au large. Sauf que le triple défenseur a refusé de sortir loin de la raquette. Créant ainsi un énorme déséquilibre dans la défense du Jazz.

Alors comment un deuxième année, qui tournait à 7 points de moyenne, a pu ainsi prendre feu et inscrire 39 points à 15/21 dont 7/10 à trois points ? Rendons d'abord hommage au joueur qui a profité des responsabilités laissées vacantes depuis la blessure de Kawhi Leonard. Il a eu des spots de tirs et les a mis. On lui a laissé de l'espace et il en a profité. Comme jamais.

À -25, c'est lui a emmené ses copains avec lui pour continuer à y croire. Par son agressivité, son abnégation et la confiance qui s'est accrue au fur et à mesure de la rencontre. Forcément, plus on marque, plus on se sent invincible. Plus fort, il a fait retranscrire cette confiance sur ses coéquipiers, en particulier Reggie Jackson, lui aussi très précieux. Marquer 39 points dans un match de playoffs NBA, qui plus est dans un Game pour la qualif', c'est très très fort.

Mais il faut maintenant faire preuve d'honnêteté. "Il m'ont laissé seul", admet l'intéressé. Si Terance Mann était habité cette nuit, c'est parce que le Jazz lui a permis de le faire. Une option du coach qui a laissé Terance Mann artiller de loin. Son défenseur, Rudy Gobert, n'est quasiment pas sorti sur lui. Et Mann a donc exécuté la sentence. À sept reprises. Plus une claquette dunk sur le pif de Rudy.

"Vous avez vu un match complet d'une deuxième année. Vous l'avez vu étirer le jeu, au rebond et défensivement. Vous l'avez vu se créer son chemin jusqu'au cercle. Il y a eu plusieurs flashs de tellement de choses. Et il l'a fait dans une partie cruciale du match. Je pense que c'est ce qui est le plus impressionnant. Honnêtement, il nous a ramené presque à lui-seul", s'enflamme Paul George.

Sans Kawhi Leonard, qu'on ne reverra pas dans ces playoffs, l'option Terance Mann va prendre du poids aux Clippers. Surtout si la formation californienne continue ce small-ball de l'extrême.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest