CQFR : « SuperMann » qualifie les Clippers, les Sixers auront leur Game 7

CQFR : « SuperMann » qualifie les Clippers, les Sixers auront leur Game 7

Encore une nuit agitée en playoffs avec la qualification des Los Angeles Clippers tandis que la série Philly-Atlanta nous offrira un Game 7

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA :

Utah Jazz @ Los Angeles Clippers : 119-131

Philadelphia Sixers @ Atlanta Hawks : 104-99


Los Angeles Clippers 4-2 Utah Jazz

- On les pensait perdu sans Kawhi Leonard. Surtout à 2-2 avec un Game 5 dans l'Utah. Mais un peu contre toute attente, les Clippers ont su faire face pour compenser l'absence (sans doute longue durée) de leur superstar. D'abord dans cette cinquième manche qui leur a permis de prendre l'avantage dans cette série. Puis, cette nuit, dans un Game 6 qui restera dans l'histoire de la franchise. Et de la NBA. Car pour la toute première fois depuis leur création il y a 51 ans, les Clippers joueront une finale de conférence.

- Comme les Hawks 24 heures avant, la bande à Paul George était pourtant très, très mal embarquée. Au tout début du 3e quart, elle était reléguée à 25 longueurs (75-50) de la tête de série numéro 1 de l'Ouest. La série dramatique de huit revers consécutifs lorsqu'il s'agit de boucler une demi-finale de conf' allait se poursuivre. Puis, dans la nuit, un héros totalement inattendu a pris l'équipe sur ses jeunes épaules. Ce héros, ce super-héros, c'est Terance Mann.

- Le gamin, drafté à la 48e position, a enfilé sa cape pour sortir le plus grand match de sa carrière. Lycée et fac confondus. Ses stats, son impact sur le match, lui serviront sans doute de déclic pour la suite. En 36 minutes, Mann va inscrire 39 points à 15/21 dont 7/10 à trois points. Sur ces 39 unités, 20 seront inscrites lors de la remontada des Clippers (de-25 à -2). Légendaire.

- Mais l'artiste n'était pas seul pour aider les Californiens. Paul George a encore une fois été un vrai leader avec un très bon 28-9-7 tandis que Reggie Jackson a également sorti sa "career night" avec 27 points et 10 passes.

- Pour Utah, c'est clairement la douche froide. Numéro 1 de l'Ouest, le Jazz menait pourtant 2-0 et avait la main pour forcer un game 7. D'autant plus que Donovan Mitchell était dans un bon soir avec 39 points, 9 rebonds et 9 passes. C'est une véritable déception pour les hommes de Quinn Snyder qui semblait avoir le chemin tracé vers les Finals. L'heure n'est pas encore à la réflexion profonde. Mais quitter les playoffs comme ça va sans doute tourmenter les joueurs, coaches et dirigeants pendant tout l'été.

- On a pas retrouvé le Rudy Gobert, défenseur de l'année, dans cette série. Le Français a certes été très peu servi en attaque (seulement 6 tirs la nuit dernière), mais son impact global a été très limité. Dans ce Game 6, il cumule un très vilain -23 sur le fameux +/-. Sans dire que ce chiffre est synonyme de totale vérité, il donne néanmoins une grosse indication sur l'impact d'un joueur. Désormais, place à l'EDF pour Rudy qui croisera la route de Team USA dès le premier match des JO.

Philadelphia Sixers 3-3 Atlanta Hawks

- Philly n'est pas mort. Après cette folle remontada subie, les Sixers ont fait preuve de caractère et imposer leur statut de meilleure équipe de l'Est. Même rapidement derrière au score (13-25), et dans une ambiance dingue, les troupes de Doc Rivers ont gardé leur calme. En deuxième période, ils ont pratiquement mené de bout en bout, notamment grâce à une défense retrouvée.

- Très remonté contre l'arbitrage, Joel Embiid avait cette fois-ci des raisons de gueuler. Sa puissance le dessert à l'égard des officiels qui tardent à siffler en sa faveur. Sa frustration s'est bien faites ressentir lors de son accrochage avec John Collins. Pour l'heure, le Camerounais continue à faire ce qu'il peut, sur une jambe et demi. Plutôt maladroit (9/22), il a bien été secondé par le frangin Seth Curry (qui se fait d'ailleurs un vrai prénom en NBA) et Tobias Harris. Gêné par les fautes, Ben Simmons n'a pas vraiment pesé avec 6 points, 9 rebonds et 5 passes en 25 minutes.

- Dans un match aux 40% de réussite, Trae Young a certes raté 17 tirs (13/30) mais ses 12 passes et ses 34 points ont gardé les Hawks en vie. Clairement, une star est née dans ces playoffs. Il doit encore peaufiner sa sélection, mais quel joueur quand même. Rappelons qu'il n'est qu'en 3e année. Pour ce Game 6, il a quand même été bien abandonné par ses lieutenants Bogdanovic et Collins.

- On aura donc un Game 7 dans cette série, et celui-ci se déroulera dans la nuit de dimanche à lundi. D'ici là, on connaîtra déjà l'autre qualifié puisque le Game 7 entre Milwaukee et Brooklyn aura lieu cette nuit.

L'énorme coup de gueule de Joel Embiid sur l'arbitrage

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest