The Wire : deux légendes s’occupent de Lonzo, Carter pas très lucide

The Wire : deux légendes s’occupent de Lonzo, Carter pas très lucide

Le fil actualisé toute la journée pour connaître tout ce qu'il faut savoir (ou presque) aujourd'hui en NBA, avec LeBron James, du Lonzo Ball climatisé et Vince Carter qui a la mémoire sélecttive.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Vous n'avez pas le temps de tout suivre ou de mater toutes nos news et celles sur le web ? The Wire, en plus d'être une série culte, est votre solution. Toutes les news (ou presque) essentielles (ou presque) seront listées ici en live (ou presque) tout au long de la journée, pour ne rien rater de cette journée de NBA.

12h33 : Climatiseur

Malgré ses (grosses) difficultés en termes d’adresse, tout le monde s’extasie sur les qualités de Lonzo Ball et els comparaisons avec Jason Kidd fusent. Enflammade ou pas enflammade ? Jason Kidd lui-même a calmé tout le monde : « Il doit comprendre ce que ça signifie de jouer dur et ce que ça signifie de gagner, et comment gagner au plus haut niveau. Ça prend du temps et j’espère que dans trois ans peut-être la comparaison sera plus pertinente, mais pour le moment on en est encore loin et il a du chemin à parcourir. » Ou comment refroidir tout le monde sans nier le talent du gamin et ramener le débat du potentiel vers les faits.

Y a plus de respect

Charles Barkley, lui, se fout qu’il faille du temps à Lonzo Ball. Le daron a trop parlé, alors Chuck se venge. Avec un tacle sur l’adresse du Laker aussi sale que drôle :

Légende ou traître ?

OK, Vince Carter a placé Toronto sur la carte de NBA et est sans doute le meilleur joueur qu’a pu connaître la franchise avec Andrea Bargnani (à rayer). Mais les vrais fans purs et durs des Raptors (pas Drake, le bandwagonner en chef), vont vraiment accepter que le maillot de Carter soit retiré sans broncher ? On aime beaucoup “Vinsanity”, mais il a quand même pris la franchise en otage à l’époque pour demander son trade et a déclenché une belle période de vaches maigres.

Même pas mal

LeBron James s’est salement tordu la cheville sur le pied de Trevor Ariza la nuit dernière. Mais comme c’est un putain de cyborg, il jouera quand même samedi. Attendez… Skip Bayless nous souffle dans l’oreillette que tout ça, c’est pour que LBJ ait une bonne excuse de prête, « just in case » https://twitter.com/RealSkipBayless/status/920440525454319616

All-around player

Pendant que LeBron James le médecin fait en sorte que la cheville de LeBron James le joueur soit opérationnelle pour le prochain match, LeBron James le joueur businessman affirme qu’il aimerait bien devenir LeBron James le proprio (parce qu’il ne l’était pas déjà ?). On y arrive tranquillement :

A contrecoeur

Les Bulls vont donc organiser le All-Star Game 2020 après les éditions 2018 à Los Angeles et 2019 à Charlotte (si le gouverneur de Caroline du Nord arrête de faire des lois pour emmerder la communauté LGBT).  Au programme à Windy City, une nouvelle épreuve en complément du dunk contest, du skills challenge et du concours à trois points : le Bobby Portis Suckerpunch Tournament, où les participants devront assommer autant de mecs que possible sur un circuit. Sinon, rappelons quand même qu’en 2012, le proprio Jerry Reinsdorf avait l’air aussi motivé à l’idée d’organiser un All-Star Game que de subir une colonoscopie.

All-around player part 2

LeBron James, encore lui, a expliqué des choses très justes aux médias sur les attentes concernant Isaiah Thomas. Et notamment qu’il ne fallait pas le considérer comme la panacée, que les Cavs devaient absolument arriver à trouver les solutions collectivement et ne pas attendre son retour pour carburer. Mais il a quand même eu une phrase assez amusante quand on y pense : « On ne peut pas se reposer sur une seule personne. » « ON NE PEUT PAS SE REPOSER SUR UNE SEULE PERSONNE. » Ironique quand on voit que le jeu des Cavs c'est LeBron qui marque, fait des passes, prend des rebonds, coache, s'occupe de la buvette, fait dame-pipi à la Q Arena...

Mark Attack

On sentait bien que quand Mark Cuban disait : "Nan mais je pense pas me présenter en 2020, rapport à ma famille, tout ça, tout ça", ça voulait en fait dire : "J'attends juste que vous me tweetiez des trucs genre 'vas-y Marco, on est derrière toi' et que vous me fassiez quelques promesses de dons pour foncer.” Le voilà qui explique clairement son plan de bataille pour éviter un 2e mandat Trump : se présenter contre lui lors des primaires républicaines. Est-ce que les mecs auront vraiment envie de voter pour un mec qui s'amuse à attaquer des arbitres pour faire des poissons d'avril, comme Trump faisait semblant de débarquer sur des rings de catch ? https://www.youtube.com/watch?v=Jwee_rXrtgI A la limite, s’il nomme Dirk aux affaires étrangères…

Troll

Pour annoncer leur grosse affiche contre le 11ème de la conférence Est, les Houston Rockets ont quelque peu chambré en conviant le fameux dessin animé Arthur – et le poing serré du personnage principal – dans leur teasing du match : https://twitter.com/HoustonRockets/status/928653905239588864    
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest