Theo Maledon, les Lakers : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Theo Maledon, les Lakers : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

De Theo Maledon aux Lakers, un point sur les cinq performances et contre-performances marquantes de la nuit en NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Theo Maledon (Oklahoma City Thunder)

Ça fait plaisir. Après plusieurs matches difficiles, parfois catastrophiques, parfois fantomatiques, Theo Maledon a inscrit 18 points contre les Raptors la nuit dernière. Le Thunder s’est incliné mais le jeune Français s’est illustré et c’est presque tout ce qui compte. Il a eu le droit à 31 minutes de jeu et il a ajouté 2 rebonds, 3 passes, 1 interception et 1 block à son compteur.

C’est son meilleur match de la saison. Assez triste après des débuts très prometteurs l’an dernier. Maledon n’a passé que deux fois la barre des 10 points pour sa deuxième année à OKC. Il n’avait plus marqué 10 pions ou plus depuis le 27 décembre dernier. Espérons que ce match serve de déclic, pour lui et pour son coach.

Domantas Sabonis (Sacramento Kings)

Quelle première mémorable. Domantas Sabonis s’est illustré pour ses débuts avec les Kings. Bien évidemment titulaire d’entrée, l’intérieur All-Star a compilé 22 points, 14 rebonds et 5 passes décisives pour contribuer à la belle victoire de Sacramento contre Minnesota (132-119). Les Californiens ont notamment eu le mérite de ne pas lâcher et de faire la différence dans le quatrième quart-temps.

L’impact du Lituanien s’est déjà fait ressentir et ça va donner du peps à toute la franchise. Sabonis, régulier, pourra peut-être enfin faire des Kings une équipe un peu plus régulière que d’habitude. En tout cas, sa connexion avec De’Aaron Fox (27 points) et Harrison Barnes (30) semble plutôt prometteuse sur ce match.

Maintenant est-ce que ça suffira à faire oublier le transfert de Tyrese Haliburton vers Indiana ? C’est une autre histoire.

Les Kings ne cesseront donc jamais d’être des clowns

Les Los Angeles Lakers

Perdre contre ces Blazers, il fallait le faire. Ça mérite reconnaissance. Portland jouait avec un effectif décimé. Une équipe emmenée par le jeune Anfernee Simons (29 points) accompagné de Jusuf Nurkic et d’une ribambelle de journeymen ou de joueurs de G-League. 43 minutes pour CJ Elleby. 11 points pour Greg Brown III. Plus d’un quart d’heure de jeu pour Trendon Watford.

Malgré ça, les Lakers ont perdu. Et ils ne peuvent même pas mettre cette défaite sur le dos de Russell Westbrook puisqu’il ne jouait pas. LeBron James a inscrit 30 points mais sans forcément peser. Les Angelenos ont montré moins d’envie et moins d’énergie que leurs adversaires. C’est vraiment problématique.

Cette équipe est en train de lâcher mentalement. Elle perd pied. Et elle occupe toujours la neuvième place de la Conférence Ouest.

DeMar DeRozan (Chicago Bulls)

Le mode MVP est toujours activé chez DeMar DeRozan, même si les Bulls traversent une période un peu plus délicate avec notamment plusieurs blessés au sein de l’effectif. Mais le vétéran continue d’aspirer des âmes et de briser des défenses soir après soir. Quatrième match de suite à plus de 30 points pour lui.

36, plus précisément, en 38 minutes. Une performance de premier plan pour DeRozan et une victoire de Chicago à Charlotte (121-109). La sixième défaite de suite des Hornets. Contrairement aux matches précédents, où ils avaient brillé sans réussir à faire gagner les siens, DD s’est montré efficace (13 sur 19) pour garantir le succès aux Bulls, troisièmes à l’Est. Il fait décidément une saison assez incroyable.

Darius Garland (Cleveland Cavaliers)

Un retour distingué. Revenu dans la rotation des Cavaliers, le néo-All-Star a mené Cleveland à la victoire sans forcer en inscrivant 29 points contre San Antonio. Troisième succès de suite pour la franchise de l’Ohio, quatrième à l’Est à égalité avec Chicago pour la troisième place. Tout baigne.

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest