Jazz pèse toutes ses options, déjà 12 candidats pour le poste de coach

À la recherche de son prochain coach en chef, le Utah Jazz ne néglige aucun profil. La franchise a déjà demandé à s'entretenir avec 12 candidats.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jazz pèse toutes ses options, déjà 12 candidats pour le poste de coach

La liste de candidats pour le poste de coach en chef du Utah Jazz ne cesse de s’allonger. La franchise a demandé l’autorisation de s’entretenir avec Adrian Griffin (Raptors), Sean Sweeney (Mavericks) et Kevin Young (Suns), d’après Adrian Wojnarowski d’ESPN. Avec ces nouveaux ajouts, la liste du Jazz compte désormais 12 noms.

Le processus de recherche du front office de Danny Ainge et Justin Zanik s’annonce long. Il devrait rencontrer de nombreux entraîneurs avant de faire un choix, apparemment en toute transparence. Après tout, ils auraient sans doute tort de se priver. La seule autre équipe qui cherche encore son coach, les Hornets, a déjà deux finalistes en tête et aucun ne semble intéresser Utah.

12 candidats sur la liste du Jazz

Les enjeux de ce recrutement sont immenses. Quin Snyder est le deuxième coach le plus victorieux de l’histoire de la franchise, avec un bilan de 372-264, et laisse un grand vide derrière lui. L’équipe se tient au tournant de son projet sportif et veut donc trouver l’entraîneur parfait.

Pour cela, ils s’intéressent à deux coaches très expérimentés : Frank Vogel (ancien coach des Lakers) et Terry Stotts (ancien coach des Blazers). Ils cumulent entre eux 1823 matches dans la ligue et de nombreuses apparitions en playoffs. Vogel a même une bague de champion NBA en tant qu’entraîneur principal.

Les dix autres profils pour le moment considérés n’ont jamais encore été en charge d’une équipe. Ils sont tous assistants, la plupart ayant été candidats pour diverses ouvertures.

  • Johnnie Bryant (assistant des Knicks)
  • Adrian Griffin (assistant des Raports)
  • Will Hardy (assistant des Celtics)
  • Alex Jensen (assistant du Jazz)
  • Charles Lee (assistant des Bucks)
  • Joe Mazzulla (assistant des Celtics)
  • Lamar Skeeter (assistant du Jazz)
  • Sean Sweeney (assistant des Mavericks)
  • Kevin Young (assistant des Suns)

Focus sur Adrian Griffin, Kevin Young et Sean Sweeney

Adrian Griffin était attendu dans les prétendants et a tout d'un potentiel favori pour cette ouverture. En 2014, il était déjà finaliste pour le même poste, qu’a tout compte fait obtenu Snyder. Depuis, il a remporté un titre avec Toronto en occupant une place prééminente dans le staff de Nick Nurse et a continué d’attirer l’attention de plusieurs front offices.

Les Los Angeles Lakers ont notamment envisagé de le recruter cette année, tout comme les Chicago Bulls l’été dernier. Après 13 ans comme assistant en NBA, à la suite de neuf saisons en tant que joueur dans la ligue, sa promotion semble imminente.

"Je pense qu’Adrian est sur le point de devenir coach en chef dans cette ligue", a déclaré Masai Ujiri, le président des Raptors, à la fin de la saison.

Pour sa part, Kevin Young n’a pas fait carrière en tant qu’athlète. Il a également beaucoup moins d’expérience dans le coaching en NBA que Griffin. Natif de Salt Lake City et ancien entraîneur du Utah Flash, l’équipe de G League du Jazz, son attache à la région a certainement joué un rôle dans le choix du front office.

Il est assistant des Suns depuis 2020 et a été promu, après les Finales NBA de Phoenix, au rang de coach associé. Une ascension fulgurante qui n'a pas échappé à Danny Ainge. Il a auparavant passé trois saisons dans le staff de Brett Brown aux 76ers et de nombreuses années en G League.

Le dernier en date, Sean Sweeney, a sans doute marqué le Jazz lorsqu’il l’a éliminé des playoffs avec les Mavericks. Dallas sort d’une superbe saison, avec un bilan de 52-30 et une progression défensive impressionnante. Sweeney est à mettre à l’honneur, avec Jason Kidd pour cette réussite.

Il est considéré comme l’un des principaux artisans de la défense des Mavs cette année. L’évolution fulgurante de son équipe de ce côté du terrain lui a valu l’intérêt de plusieurs franchises. Il a notamment passé un entretien avec les Hornets un peu plus tôt cet été.

En 2020, les Rockets avaient fait venir Stephen Silas à Houston pour ses formidables travaux avec l’attaque des Mavericks. Sean Sweeney pourrait connaître le même destin, mais pour ses compétences défensives, qu’il pourrait mettre pleinement à profit avec Rudy Gobert.

La liste des candidats pourrait encore s’étendre dans les jours à venir. Les rumeurs mentionnent notamment Brad Stevens et David Fizdale, malgré la faible probabilité de l’un de ces scénarios. De manière plus réaliste, d’autres assistants pourraient prochainement être appelés à rencontrer le front office.

Utah Jazz : nouvelle ère, nouvel effectif ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest