Victor Wembanyama : 20 missions pour ses 20 ans

Victor Wembanyama : 20 missions pour ses 20 ans

Victor Wembanyama a 20 ans aujourd'hui. L'occasion de le mettre au défi de réaliser ces challenges d'ici l'année prochaine !

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Victor Wembanyama fête ses 20 ans aujourd'hui. L'occasion de proposer quelques challenges, missions et accomplissements plus ou moins réalisables au prodige français des San Antonio Spurs, auquel on souhaite évidemment un joyeux anniversaire.

D'ici au 4 janvier 2025 et ses 21 ans, on met donc Victor Wembanyama au défi de :

- Réussir à mener San Antonio au-delà des 20 victoires. Parce que là, 5 sur 33, ça pique, même si c’est vrai que ce n’est pas vraiment de sa faute si ses coéquipiers ont du mal à voir un joueur de 2,24 m sur un terrain. 

- Claquer un match à 40 points de temps à autre, histoire de rappeler, si c'est nécessaire, qu’il reste l’un des jeunes joueurs les plus talentueux de l’Histoire de la NBA. 

- Travailler sa sélection de tirs, parce que même si on peut comprendre qu’il soit tenté de dégainer dès qu’il touche la balle vu le nombre de possessions où il est oublié, il serait tout de même préférable de prendre dès maintenant de meilleures habitudes. 

- Aller chercher son trophée de Rookie of the Year en pantacourt, avec des sandales, en hommage à Tim Duncan.

- Participer au Dunk contest du All-Star Game. Eventuellement recréer le game winner de Michael Jordan dans Space Jam (qui n'est d'ailleurs même pas vraiment un dunk...) pour l’occasion. A priori, il est le seul à pouvoir le faire sur la planète.

- Guider les Bleus à Paris en étant déjà le fer de lance de l’équipe, avec une médaille au bout du chemin.

- Faire en sorte que les gens n’utilisent plus pour lui un surnom qui évoque un dessert au flan gélifié et caramélisé. Le tout en ne passant pas pour un forceur comme LeBron, qui a imposé son “Chosen One” à tout le monde à coups de tatouages et de déclas.

- Challenge annexe extra-sportif : placer un mot “compliqué” à chaque conf’ de presse pour faire surréagir les Américains sur son intelligence comme quand il a parlé de dystopie pour décrire Las Vegas. 

- Manger le "Wemby Burger" (note de Benjamin Moubèche, le seul à être géographiquement concerné par le Wemby Burger : "pitié non, ça va finir sur 20 matches d’absence, pitié non, ne fais pas ça, par pitié, Victor")

Wembanyama Burger
Le Wemby Burger De Chris Madrids.

- Imposer les classiques d’Alpha Wann à tous ses coéquipiers non-francophones pendant les échauffements. La France aura vraiment gagné quand les 14 autres joueurs des Spurs fredonneront “Pistolet Rose 2”.

- Postériser Bol Bol, pour forcer Shaq à faire un mea culpa disproportionné à la télé. Postériser beaucoup de gens, en fait.

- Réaliser un 5x5 et devenir le deuxième français, après Nicolas Batum, à rejoindre ce club très fermé. Un quadruple-double ne serait pas non plus de trop : 10 points, 10 rebonds, 10 passes, 10 contres… ça doit pouvoir se faire.

- Tenter de faire une “Uncle Drew” sur les playgrounds du Texas. Voir la réaction des gens quand ils découvrent que le géant de 2,24m en face d’eux est en fait un joueur NBA.

- Sortir un son qui éteint “Balance toi” de Tony Parker pour redorer le blason du rap français. Ou alors s’abstenir musicalement, ça fait parfois du bien.

- Devenir un meme au moins une fois, afin de dominer les internets en plus des terrains de basket.

- Donner des cours dans les plus grandes universités américaines afin d’apprendre aux ricains à prononcer “Victor Wembanyama”. Le fait que les habitants de San Antonio n’y arrivent pas six mois après sa draft est un grave problème auquel il faut une solution au plus vite.

- Devenir le joueur en activité avec le plus gros nombre de contres sur un match. On aime bien JaVale McGee et ses 12 blocks en 2011, mais bon… Cela dit, on se moque, mais ce bon vieux JaVale avait quand même fini en triple-double avec les contres ce soir-là, ce qui sera une autre mission pour Victor.

- Contrer LeBron James, Kevin Durant et Stephen Curry, histoire de marquer vraiment le changement de génération en NBA. 

- Monter sur scène lors d’un concert de Britney Spears à San Antonio pour solder les comptes après l’incident à Vegas. Peut-être même chanter le morceau “Piece of me” avec elle pour critiquer discrètement le trop plein d’attention médiatique autour de lui.

- Boire un verre avec Benjamin Moubèche pour discuter littérature fantastique et philosophie plutôt que limitation de minutes et stats, histoire de casser un peu le quotidien.

  1. go-ahead-benjamin-moubeche


 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest