Victor Wembanyama : les images du chantier face à Team USA

Victor Wembanyama a une nouvelle fois impressionné face à Team USA en finale de la coupe du monde U19. Un vrai chantier !

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Victor Wembanyama : les images du chantier face à Team USA

Si Chet Holmgren a fini MVP du tournoi, c’est bien un Français qui a été le prospect le plus impressionnant de cette coupe du monde U19. Victor Wembanyama a en effet très clairement démontré qu’il était en ce moment au-dessus de la compétition.

Et ce, dans tous les critères d’évaluation des jeunes talents. A commencer par l’âge. C’est d’ailleurs là le plus effrayant. Le Français est éligible à la Draft 2023 là où ses adversaires se présenteront l’année prochaine.

Dans les critères qui sautent le moins aux yeux des amateurs, Victor Wembanyama a également impressionné. Comme le rappelaient les amis d’Envergure avant le match, plus que le jeu, les scouts sont très attentifs à l’attitude, le langage corporel, le leadership, le relationnel avec l’équipe, les arbitres, etc. Là encore, VW a été irréprochable.

Victor Wembanyama et les Bleus échouent d’un rien

Surtout, dans le match qui compte, il n’a clairement pas flanché. Les grands doivent répondre présent dans les grands moments. Ça arrive de passer au travers, mais le fait est là. Victor Wembanyama, tout comme Kenny Mofton Jr par exemple, ne s’est pas manqué sur cette finale. Contrairement à Chet Holmgren.

Alors certes, il a fait beaucoup de fautes. Et la conséquence de ces fautes en dit long sur son impact sur l’équipe de France. Un impact monstrueux que les stats peineraient presque à décrire. Elles sont pourtant excellentes. 30 d’évaluation, 22 pts (mais 1/5 à 3-pts), 8 rbds, 8 ctres.

A cela, il faut rajouter son intensité et sa combativité. Mais aussi sa dissuasion défensive que ses 8 contres ne résument que partiellement. Si, si. Sa block party, aussi impressionnante soit-elle, ne dit pas tout de la façon dont il a changé le jeu US. Comme il a fait peur aux joueurs qui drivaient et qui ressortaient parfois sur des passes improbables.

Bref, c’est un vrai chantier que Victo Wembanyama a fourni en finale. Et pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le voir, ou pour ceux qui veulent se refaire un kiff, en voici les images.

Merci pour les travaux.

Crédit Photo : FIBA

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest