Victor Wembanyama et les Metropolitans piétinent Limoges

C’est une constante : Victor Wembanyama s’est à nouveau illustré dans la victoire des Metropolitans face à Limoges (78-69)

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Victor Wembanyama et les Metropolitans piétinent Limoges

Rien n’arrête Victor Wembanyama et les Metropolitans. Boulogne-Levallois s’est imposé 78 à 69 face à Limoges, 6e du classement de Betclic Élite, ce vendredi. En prime, une nouvelle démonstration et un nouveau record en carrière pour le prospect français.

La première action de « Wemby » donnait déjà le ton. Après trois minutes de jeu, seul face à son défenseur, le pivot de 2m21 part en dribble, tourne le dos au panier, et plante un turnaround impressionnant au-dessus de Mathieu Wojciechowski (2m03). Un thème récurrent dans ce match.

Revenir sur tous les highlights du phénomène serait certainement trop long. Il n’existe clairement pas assez d’adjectifs dans le dictionnaire — si cher à Kyrie Irving — pour les décrire sans redondance. De plus, à ce stade, tout le monde l’a pleinement assimilé : Victor Wembanyama est un code de triche, il serait inutile de tartiner les mêmes banalités à chacune de ses apparitions.

La feuille de statistiques, toujours aussi singulière, vaut néanmoins le détour. Il termine ainsi la rencontre avec 33 points (record en carrière), 12 rebonds et 4 passes décisives, à 10-17 au tir, dont 3-8 à trois points.

Comme à son habitude, Wembanyama a évidemment fait parler sa taille des deux côtés du terrain. En attaque, il s’est imposé près du cercle et de plus loin grâce à son physique, forçant régulièrement l’adversaire à commettre la faute (10-12 aux lancers) ou à le couvrir à deux. En défense, Limoges a rarement osé s’aventurer dans sa raquette. Les hommes de Massimo Cancellieri, clairement intimidés par sa présence sous le panier, ont préféré garder leur distance, sans succès.

Dans cette rencontre, le probable futur first pick s’est avant tout illustré par ses qualités techniques. Ses dribbles, dans un premier temps, mais aussi son footwork et son tir extérieur. Surtout, le jeu de passe de l’intérieur semble s’améliorer un peu plus à chaque match, notamment sur short roll. Il cherche constamment ses coéquipiers, fait tourner le ballon et tente des passes spectaculaires — quitte à prendre parfois des risques importants. Monstre de polyvalence, il devient difficile de trouver une chose que Victor Wembanyama fait moins bien que la plupart des joueurs.

Pendant une quinzaine de minutes, la planète basket a toutefois retenu sa respiration. Pas pour les bonnes raisons. Après une chute en défense, le pivot est sorti du terrain en boitant, avant de regagner les vestiaires. Manifestement blessé à la cheville, les Metropolitans ont certainement imaginé le pire. Avec son corps, la perspective d’une blessure est ce qui effraie le plus quand il est question de la licorne française.

Finalement, plus de peur que de mal. Le joueur de 18 ans a resurgi un peu plus tard pour revenir immédiatement revenir en jeu. En pleine forme sur le reste du match, il n’y a pas matière à s’inquiéter.

Avec cette nouvelle victoire, les Mets (6-1) se maintiennent ainsi dans les hauteurs de la Betclic Élite. De son côté, Victor Wembanyama continue de consolider sa place d’incontestable premier choix de draft. À Boulogne-Levallois, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Rudy Gobert prévient (encore) la NBA du phénomène Victor Wembanyama

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest