Pourquoi la NBA rêve déjà du Français Victor Wembanyama, le « prospect le plus intrigant du monde »

Pourquoi la NBA rêve déjà du Français Victor Wembanyama, le « prospect le plus intrigant du monde »

Victor Wembanyama, catalogué comme un prospect unique, continue de séduire et de faire fantasmer les scouts NBA à deux ans de sa draft.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Victor Wembanyama. Ça agace déjà certains, qui aimeraient que le jeune homme de 17 ans puisse grandir tranquillement sans être constamment mis sous les projecteurs. Mais comment ne pas s’enflammer ? Comment ne pas traiter celui qui fait déjà tourner des têtes de l’autre côté de l’Atlantique ?

Mike Schmitz, le spécialiste de la draft pour ESPN, est même venu jusqu’à Strasbourg pour observer le phénomène, lors d’un match de Jeep Elite entre la SIG et la JSF Nanterre. Manque de pot, le natif du Chesnay est resté scotché sur le banc toute la partie. Mais juste l’impression physique qu’il dégage suffit à faire fantasmer les scouts. Alors pourquoi un tel engouement ? Schmitz lui a justement demandé s’il avait une idée sur le sujet.

« Le mot que j’emploierai est ‘polyvalent’ », rétorque le pivot pour décrire son profil qui fait des vagues aux Etats-Unis. « Je peux marquer de plein de manières différentes à n’importe quel moment du match. Je fais un peu de tout. »

Victor Wembanyama : des contres et du temps de jeu malgré la défaite

Victor Wembanyama, un prospect jamais vu selon Mike Schmitz

Victor Wembanyama ne fait pas que scorer. Alors qu’il est encore un adolescent, il s’affirme déjà comme une tour de contrôle chez les pros. Ses 12 points, 6 rebonds et 2 blocks en 14 minutes contre Orléans ont marqué les esprits. Schmitz le décrit comme un intérieur capable de diriger toute une équipe en défense. Tout en saluant son adresse à trois-points. Un peu de tout, effectivement. Le jeu, la taille… bientôt le corps, mais déjà la tête. Le garçon connaît ses points faibles, celles qui sont déjà pointés du doigt par tous ceux qui veulent tempérer les esprits. Et il bosse.

« Mon poids est vraiment ma priorité. On travaille là-dessus. Et les résultats se voient déjà sur le terrain », poursuit l’intéressé.

Avec de la masse musculaire en plus, il pourrait plus facilement vivre dans la raquette en première division, lui qui a encore tendance à s’écarter trop souvent du cercle. Il ne veut pas juste jouer comme un grand et il a bien raison. Il a le potentiel pour switcher entre intérieur et extérieur. D’où les comparaisons avec Kristaps Porzingis (qui, lui aussi, évolue essentiellement derrière l’arc).

Oui, vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui. Même s’il ne sera pas drafté avant 2023. La prochaine étape, c’est de briller en Jeep Elite – ou ailleurs ! – lors des deux prochaines saisons. Histoire de renforcer un peu plus son statut de « prospect le plus intrigant du monde. »

Victor Wembanyama, le bijou français en avance sur tout le monde

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest