Les Warriors ont super bien joué au basket, preuves à l’appui

Les Warriors ont super bien joué au basket, preuves à l’appui

Le basket collectif, ça reste vraiment sympa à voir. Merci aux Golden State Warriors de nous avoir fait plaisir la nuit dernière.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Souvent, le basket, c’est une affaire de superstars. D’individualités qui font la différence sur les autres. Mais il arrive aussi que, sur certains matches, la dimension collective reprenne le dessus. Et, souvent, ça nous régale. Ça nous marque. Parce que c’est beau. C’est fluide. Comme le jeu des Golden State Warriors depuis des années. Un groupe de super talents sublimés par le jeu de passe mis en place par Steve Kerr.

Les joueurs stars sont moins nombreux que par le passé dans la Bay. Klay Thompson est blessé. Kevin Durant est parti. Et même Stephen Curry peinait à trouver la cible lors du premier match de la saison mardi soir. Mais ça n’a pas empêché les Californiens de battre les Los Angeles Lakers au Staples Center (121-114).

La recette ? De la défense, certes, mais aussi un basket tout en mouvement. Des passes, des coupes, des extra-passes. Et des joueurs qui croient tous en leurs coéquipiers quand il s’agit de lâcher le ballon. Illustration avec ces deux possessions consécutives dans le quatrième quart-temps, moment où les stars ont parfois justement tendance à monopoliser la gonfle.

« Je pense que nous avons beaucoup de confiance les uns envers les autres », fait remarquer Damion Lee. « On se fait tous confiance, peu importe qui est sur le terrain. »

Et leur manière de jouer le prouve. Avec par exemple 30 passes décisives – 10 pour Stephen Curry – sur 44 paniers marqués. Du coup, plusieurs membres des Warriors ont contribué au scoring. 6 d’entre eux ont fini avec 12 points ou plus. Dont 3 en sortie de banc : 15 pour Nemanja Bjelica, autant pour Lee et 12 pour Andre Iguodala. En face, les Lakers se sont surtout reposés sur LeBron James et Anthony Davis, auteurs de 67 points à eux deux.

Deux philosophies. Le collectif ne l’emportera pas à tous les coups. Souvent, en playoffs, ce sont même les meilleurs joueurs qui font gagner. Mais savoir se reposer sur des principes de jeu tout en possédant des stars est un luxe. Curry ne sera pas toujours aussi maladroit. Thompson va revenir. Cette première victoire est donc particulièrement encourageante pour Golden State.

CQFR : Giannis calme déjà Brooklyn, les Warriors se payent les Lakers

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest