Quelles priorités pour les Warriors pendant l’intersaison ?

Quelles priorités pour les Warriors pendant l’intersaison ?

De Kevon Looney à Andrew Wiggins, les Golden State Warriors vont avoir de nombreux dossiers chauds à gérer pendant l'intersaison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Golden State Warriors viennent de reconquérir la NBA mais ils seront peut-être encore plus forts en 2023. En effet, leurs jeunes joueurs vont continuer de progresser, James Wiseman retrouvera sa place dans la rotation et Klay Thompson devrait encore monter en puissance après avoir enchaîné six mois de compétition pour la première fois depuis 2019. Le doublé est dans leurs cordes.

Mais avant ça, les dirigeants risquent d’avoir une intersaison assez chargée avec plusieurs dossiers importants à gérer. La masse salariale de la franchise est déjà énorme – la plus élevée de la ligue – mais il va falloir encore sortir le chéquier pour conserver certains cadres. Un problème de riches.

Ça implique donc de fixer un ordre de priorité. C’est ce que nous avons essayé de faire en prenant en compte le statut contractuel du joueur (free agent ou non), sa place dans l’équipe, ses atouts et évidemment son prix sur le marché.

1. Kevon Looney

Et oui ! Anthony Slater, insider qui suit les Warriors de très près, estime que Kevon Looney devrait être la première priorité de l’intersaison et nous sommes d’accord ! C’est vrai que ça peut sembler improbable vu les qualités assez spécifiques du vétéran, un pivot qui marque très peu de points (6 de moyenne cette saison) et n’est pas particulièrement long (2,06 m). Mais c’est justement son profil atypique qui le rend essentiel.

Déjà, Looney est libre de s’engager où bon lui semble. Mais il y a fort à parier que les Dubs restent son choix numéro un. Sa fidélité dans l’équipe mérite d’être récompensée. Il a été l’un des hommes clés de ce sacre, le troisième de sa carrière, et Steve Kerr parle de lui comme d’une « pièce fondamentale » de l’effectif. Il serait vraiment dommage de le voir partir. Un salaire entre 8 et 10 millions la saison est à prévoir.

Kevon Looney se verrait bien rester aux Warriors, mais…

2. Andrew Wiggins

Théoriquement, les Warriors ont encore le temps puisqu’Andrew Wiggins ne sera pas free agent avant l’été 2023. Mais avec ses performances pendant les playoffs et notamment en finales, autant le prolonger de suite. Il est éligible à une extension sur plusieurs saisons pendant l’été.

Le Canadien a été le deuxième meilleur joueur de Golden State sur la série contre Boston et sa renaissance ont fait de lui un élément clé de cette équipe, là où il était encore un asset pour un trade à son arrivée dans la Bay. Wiggins vient de fêter ses 27 ans en février dernier et le meilleur reste peut-être encore à venir. Autant s’assurer que ce soit sous une tunique des Warriors.

3. Jordan Poole

Comme pour Wiggins, la situation de Jordan Poole est moins urgente. Au point où nous ne sommes pas passés loin de le faire descendre d’un rang dans l’ordre des priorités. En effet, le jeune homme sera free agent protégé en 2023, avec donc la possibilité de s’aligner sur toutes les offres. Mais c’est prendre le risque d’une franchise lui offre le maximum. Les dirigeants ont intérêt à négocier pour le garder sous ce seuil (100 et quelques millions sur quatre ans par exemple ?) en le prolongeant dès maintenant.

Poole est un arrière scoreur comme il en existe d’autres en NBA. Mais son potentiel le rend trop intrigant. Il n’a que 23 ans et il a démontré sa capacité à peser en playoffs, en allant même jusqu’à s’affirmer comme la première option offensive de l’équipe lors du premier tour contre les Nuggets.

4. Gary Payton II

Son retour de blessure a été l’un des facteurs X de la série contre les Celtics. Les Warriors ne seraient peut-être pas allés au bout sans Gary Payton II. Rien que pour ça, il faudrait peut-être le prolonger avant même de négocier avec Jordan Poole. Parce que Payton est libre sur le marché !

Mais à 29 ans et avec un profil très spécifique, il y a peut-être la place pour le conserver sans dépenser trop d’argent dans un marché bouché où les équipes avec de la place sous le Cap sont finalement peu nombreuses. Comme pour Looney, ça peut se jouer autour des 8 à 10 millions.

5. Otto Porter Jr

Sauf coup de chance et vraie volonté de chacun de rester à Golden State, les Warriors devront choisir entre GP II et Otto Porter Jr. Notre choix est fait. Attention, le troisième choix de la draft 2013 a été très précieux. N’oublions pas qu’il a débuté les trois dernières rencontres des finales, toutes gagnées par les Californiens.

Mais contrairement aux autres free agents, il est éventuellement susceptible d’aller chercher un plus gros contrat. Les ailiers pullulent dans cette ligue. Il y aura la place pour lui trouver un remplaçant. Surtout si Jonathan Kuminga continue à monter en puissance pour sa deuxième saison dans la ligue.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest