Andre Drummond, une transformation improbable aux lancers

De temps en temps, la NBA peut faire apparaître des miracles, et celui de la réussite d'Andre Drummond sur la ligne des lancers en est un.

N.SPar N.S | Publié
Andre Drummond, une transformation improbable aux lancers

Même si la plupart des franchises NBA peuvent avoir plus de quatre mois de vacances pendant l'été, les joueurs s'adonnent à un travail de fond spécifique. Si LeBron James nous a montré cette nuit à quel point il avait encore amélioré son jeu poste bas, Andre Drummond a axé son boulot sur... les lancers-francs. Avec 38,4 % en carrière, le pivot des Pistons partait de tellement bas qu'une saison à 50-55% aurait déjà été considérée comme une progression majeure. Mais voir Dédé qui réussit 28 de ses 36 tentatives, soit 77,8%, c'est à la limite du surnaturel. Contre les Bucks, il s'est même permis de lâcher un 14/16 en toute tranquillité !

"Je ne pense pas que cette stratégie (le hack-A-Drummond) fonctionnera cette année", analyse son coach Stan Van Gundy. "Une nuit comme celle-ci, ce n'est pas un coup de chance incroyable. Si tu es à 35% et que tu shootes à 8/16, ok, mais là 14/16... "

Pour l'intéressé, le travail paie enfin, et ce n'est pas juste le fruit de quelques mois.

"C'est juste la preuve du travail dur que j'ai fourni, pas seulement de cet été mais à travers les années. Cela m'amène à trouver quelque chose qui fonctionne bien. Je me sens bien mentalement. Si je rate le premier, je me dis que je peux mettre le deuxième. C'est juste de la dureté mentale."

Il faudra bien entendu attendre la fin de l'exercice pour faire les comptes, mais ce que réalise actuellement Andre Drummond était impensable il y a quelques semaines. Pour le plus grand bonheur des Pistons, deuxièmes à l'Est.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest