Les Celtics pourront-ils stopper Stephen Curry ?

Stephen Curry a la main chaude cette semaine et va tenter de poursuivre sa série au TD Garden. Mais les Celtics n'ont pas l'intention de se laisser cartonner.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS
38 pts aux Pacers, puis 54 pts aux Knicks : Stephen Curry a pulvérisé les défenses de l’Est lors de ses deux derniers matches. Le meneur des Warriors a été d’une adresse insolente derrière l’arc (7/10 puis 11/13) et si son début de saison avec Golden State lui avait permis de mettre son nom dans les potentiels All-Star de la saison, sa côte a grimpé en flèche ces dernières semaines. Alors forcément, les Celtics, qui recevront Golden State ce soir, ont toutes les raisons de mettre sur pied un plan défensif pour stopper le jeune Curry. Et c’est Avery Bradley qui devrait se charger de lui. Souvent missionné sur les scoreurs adverses, Bradley va avoir l’occasion de faire honneur à sa réputation.
« Chaque bonne équipe a besoin d’un joueur comme lui, surtout quand il s’agit d’une équipe défensive. Un mec qui peut ralentir les meilleurs scoreurs de la ligue. Nous l’avons avec Avery Bradley. Il peut nous donner beaucoup en attaque mais il est tellement bon en défense qu’il a eu un impact sur toute l’équipe. Tu n’as pas besoin de doubler en défense quand tu as un mec comme lui. C’est certainement le meilleur défenseur sur ballon de la ligue. Je serais surpris qu’il ne soit pas dans la All-Defensive Team », a déclaré Paul Pierce dans le Boston Herald.
Stephen Curry va donc avoir le droit à un traitement particulier au TD Garden ce soir. Preuve du respect qu’il a acquis dans cette ligue. Doc Rivers estime d'ailleurs que le fils Curry est plus talentueux que son père Dell Curry.
« La différence entre lui et Dell, c’est le dribble. Dell était plus grand et c’était l’un des joueurs les plus durs à défendre car quand il arrivait à avoir la balle, c’était trop tard. Stephen est un peu pareil mais il peut aussi te battre sur son dribble et sur le jeu en pick’n’roll », a analysé le coach des C’s.
Raymond Felton peut témoigner des dires de Rivers. La nuit dernière, lors de la réception des Warriors, le meneur des Knicks a été incapable de limiter l’apport de Curry. Lorsqu’il ne se faisait pas driver, c’est sur sa tête que Curry alignait les shoots à distance. La seule « bonne nouvelle » pour Boston, c’est que les performances sensationnelles de Stephen Curry n’ont pas permis aux Warriors de s’imposer, que ce soit face aux Pacers ou face aux Knicks. A moins que la donne ne change ce soir ? [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=JpIZDSZfVO4[/youtube] [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=uvC15WNczzc[/youtube]
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest