124 CHA
117 BOS
108 WAS
113 MIA
129 ATL
127 PHI
83 CHI
114 UTA
99 MEM
112 MIN
91 GSW
126 DAL
117 POR
112 DET
112 SAC
103 PHO
- NYK
- LAC

Qui sont les rois du box-out en NBA cette saison ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Il est intéressant de voir ce que donne le classement du box-out, cette statistique avancée entrée en vigueur il y a tout juste un an en NBA.

Depuis un an, la NBA tient les comptes sur une catégorie statistique avancée dont on parle peu : les box-outs, plus connus en France sous le nom d'écrans-retard. Il s'agit de l'action qui consiste à placer son corps devant un adversaire pour l'empêcher de prendre un rebond. Il est fréquent de voir des coaches râler parce que leurs intérieurs ont oublié cet élément fondamental. Ce geste de l'ombre permet souvent à des coéquipiers de récupérer des rebonds et, lorsqu'il est bien maîtrisé, fait partie intégrante de la défense d'une équipe. Et puisque vous ne vous le demandiez pas, voici le top 5 des meilleurs spécialistes du box-out en NBA à la moyenne par match :

1- LaMarcus Aldridge (San Antonio Spurs) - 10.2

2- Tristan Thompson (Cleveland Cavaliers) - 9.9

3- Steven Adams (Oklahoma City Thunder) - 9.5

4- Nikola Vucevic (Orlando Magic) - 9.1

5- Ed Davis (Brooklyn Nets) - 8.6

Plusieurs remarques au sujet de ce top 5 :

- On note l'influence de Gregg Popovich sur le jeu de LaMarcus Aldridge depuis qu'il est à San Antonio. Le box-out est une marotte de Pop depuis des millénaires. Cela souligne l'excellent travail d'Aldridge en la matière .

- Tristan Thompson est le seul joueur évoluant dans une équipe qui ne se bat pas pour les playoffs - euphémisme - dans ce classement. Le Canadien, qui pourrait peut-être être utile dans une équipe un peu plus ambitieuse, laisse moins d'espace aux adversaires au rebond qu'aux courtisanes en soirée...

- Les stats énormes de Russell Westbrook au rebond depuis des années peuvent aussi s'expliquer par la présence de Steven Adams, qui n'hésite pas à faire le sale boulot pour permettre à ses coéquipiers et particulièrement à son meneur, d'en récolter les fruits statistiques.

- Généralement pas considéré comme un défenseur d'élite, Nikola Vucevic a fait des progrès intéressants cette saison en la matière, au-delà même de cette donnée brute. C'est pour son apport global que le Monténégrin méritait bien sa première sélection au All-Star Game.

- Ed Davis ne joue que 18 minutes par match avec Brooklyn cette saison, mais tourne à 8.6 box-out de moyenne, ce qui le mettrait à 19 écrans-retards sur 36 minutes. Davis est incroyablement précieux pour les Nets cette saison et son travail de l'ombre est l'un des facteurs de la réussite des hommes de Kenny Atkinson dans la Conférence Est. L'ancien joueur de Portland est libre dans quelques semaines, si cela peut inspirer un contender...