119 WAS
113 PHI
92 NYK
129 DEN
109 TOR
119 HOU
132 NOP
139 PHO

McCollum est quand même une sacrée machine à scorer

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Quand il s'y met, personne ne NBA ne peut arrêter l'arrière prolifique des Portland Trail Blazers.

Quand il s’agit de nommer les meilleurs scoreurs NBA, rares sont ceux à citer le nom de C.J. McCollum parmi leurs premières propositions. Il ne jouit pas de la même réputation que les Russell Westbrook, les James Harden ou même les DeMar DeRozan. Et pourtant… pourtant, pourtant, pourtant, l’arrière des Portland Trail Blazers est l’un des plus formidables attaquants de la ligue. L’un des plus efficaces, aussi.

Cette nuit, l’autre star de l’Oregon a d'ailleurs pris feu pile quand il fallait. Ce sont ses coups de chaud – deux paniers à trois-points incroyables en fin de match notamment – qui ont permis aux Blazers de se mettre définitivement à l’abri des New Orleans Pelicans dans le money time (103-93, score final). McCollum a terminé avec 23 points, 7/15 aux tirs et 4/5 à trois-points. Dont 16 dans le dernier quart. Classique. A la lecture, rien d’extraordinaire dans un championnat où les pointes à 35 pions sont fréquentes. Mais en regardant le match, le fameux « eye test », le joueur séduit.

https://twitter.com/NBA/status/923038400529293312

Il y a peu de scoreurs aussi complet (offensivement parlant bien sûr) que lui. Entre les dribbles, les step-backs, le footwork, l’agilité, l’habilité à finir de près, le touché et bien sûr le shoot, C.J. McCollum a la panoplie complète. Il est redoutable.

Après trois matches, il aligne 25,7 points. Surtout, il est à 55% aux tirs et même 66% à trois-points malgré cinq tentatives derrière l’arc par rencontre. Si Damian Lillard n’était pas à ses côtés, il planterait aisément ses 30 points par match. Il serait peut-être même le meilleur marqueur en NBA. Mais il est la seconde lame d'une équipe résolument offensive et ambitieuse et c'est déjà bien kiffant.