Carmelo Anthony et le départ de D’Antoni : le coup parfait ?

Melo aurait bien manigancé en coulisses pour obtenir la tête de Mike D'Antoni.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Carmelo Anthony ne l'avouera certainement jamais, mais son rôle dans le départ de Mike D'Antoni apparaît de plus en plus évident. Revenu de blessure mi-février en pleine Linsanity, Melo a mal vécu l'émergence du nouveau chouchou du Madison Square Garden, Jeremy Lin. Anthony aurait-il alors fait remonter jusqu'à la direction son insatisfaction au sujet du management et des choix offensifs de son coach ? Certainement, mais pas directement. C'est donc Wesley Williams, consultant au sein de l'agence qui représente Carmelo Anthony, qui aurait pris directement contact avec le proprio James Dolan. Williams aurait informé Dolan que la star des Knicks, certainement vexée de se retrouver au second plan, était mécontente des choix de D'Antoni. Des discussions à l'abri des regards qui auraient précipité le départ du coach new-yorkais qui venait de perdre huit de ses dix derniers matchs.
« Lin a apporté ce que Carmelo avait promis  », explique une source proche de l'équipe à ESPN. « Et Carmelo pensait que D’Antoni allait favoriser Jeremy, donc il a dû obtenir le départ de D’Antoni. »
Melo aurait donc discrètement usé de son influence de franchise player pour obtenir la tête de son coach et ainsi assurer son statut de leader offensif sur le terrain.
« Carmelo a réalisé le coup parfait. Il n’a laissé aucune trace d’ADN. »
Pourtant, Anthony a joué son meilleur basket dans un rôle secondaire avec Team USA, ce qui n'aurait jamais pu se produire à New York.
« Il a besoin à ses côtés de quelqu’un qu’il craint, de quelqu’un qui lui dit quoi faire. Il ne pouvait pas voir Jeremy Lin de cette manière. Il pouvait voir Kobe et LeBron comme ça lors des Jeux olympiques, mais pas Jeremy Lin. Tout est selon la perception de Carmelo. »
Le comble c'est que le niveau étincelant affiché par Melo à Londres est en grande partie dû aux systèmes offensifs mis en place par Mike D'Antoni, assistant de Coach K dans le staff de Team USA.
« C’est l’ultime ironie de toute cette affaire. Carmelo n’a jamais été aussi efficace que dans cette tactique offensive. Cela ne peut pas être plus évident pour lui et il ne peut pas ne pas s’en être rendu compte. » 
Cette sombre histoire aura au moins eu le mérite de connaître une issue heureuse puisque Melo a indiqué que les deux meilleurs ennemis se seraient réconciliés pendant la période olympique...
Afficher les commentaires (27)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest