Milwaukee Bucks : Caron Butler est heureux de revenir « à la maison »

Originaire de Racine, à 30 miles de Milwaukee, Caron Butler est ravi de rejoindre les Bucks, chose plutôt rare dans l'univers NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Milwaukee Bucks : Caron Butler est heureux de revenir « à la maison »
Lors de la présentation des nouveaux jerseys (horribles) des Phoenix Suns, il était le seul à arborer un sourire intégral sur toutes les photos.  Peut-être Caron Butler sentait-il déjà qu’il allait quitter le soleil de l’Arizona pour… le grand froid de Milwaukee. Rares sont les joueurs à apprécier de passer des Suns aux Bucks. Enfin, surtout lorsque Phoenix alignait encore une équipe capable de jouer les playoffs. Pourtant, l’ancien joueur du Heat, des Mavs ou des Wizards est ravi de rejoindre Larry Sanders et ses coéquipiers. Normal, Caron Butler est un « petit » gars de Racine, Wisconsin, à seulement 30 miles de Milwaukee. Le vétéran (33 ans) est donc de retour au pays.
« C’est une super opportunité pour ma famille », s’enthousiasmait le joueur après l’annonce du deal il y a quelques semaines.
A Milwaukee, Caron Butler – dont les statistiques sont en baisse depuis maintenant trois saisons – sera un mentor pour les jeunes Bucks sur mais surtout en dehors du parquet :
« Caron est un leader. Je le vois comme un créateur sur le terrain et surtout j’adore ce qu’il apporte au vestiaire », commentait le nouveau coach de Milwaukee, Larry Drew.
En effet, en raison de ses blessures à répétition, Caron Butler n’est plus le scoreur polyvalent qu’il était aux Washington Wizards, formant avec Gilbert Arenas et Antawn Jamison un trio offensif de haut vol (trois saisons autour des 20 pions de moyenne). Cependant, son expérience est un atout de poids au sein d’un effectif composé essentiellement de jeune joueur sans véritable leader (Larry Sanders et O.J. Mayo sont en effet considérés comme les deux meilleurs joueurs du groupe…). L’ancienne star des lycées de Racine débutera dans le cinq majeur, à l’aile, surtout en l’absence de Carlos Delfino. Ses retrouvailles avec sa région n’ont pas été de tout repos et le joueur a tenu à bosser dur cet été :
« J’ai parlé avec le coach, histoire de savoir ce qu’il attend de moi. Je me suis donc préparé en conséquence et j’ai bossé plutôt que de rester à la maison. »
Les fans des Bucks espèrent désormais que le régional de l’étape saura porter le jeune effectif de Milwaukee vers les playoffs…
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest