CDM : Team USA est-il toujours favori ?

Après le forfait de Kevin Durant, peut-on toujours considérer Team USA comme le favori de la CDM en Espagne ? Décryptage.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CDM : Team USA est-il toujours favori ?
La fatigue, la signature de son prochain deal gigantesque avec Under Armour ou la peur de se blesser gravement… peu importe la ou les raisons exactes qui ont poussées Kevin Durant à renoncer à la Coupe du Monde en Espagne après avoir pourtant participé au stage de préparation à Las Vegas. Le résultat reste le même : Team USA est désormais privé de son leader désigné après avoir déjà perdu plusieurs de ses lieutenants pour des motifs divers et variés (Russell Westbrook, Blake Griffin, Kevin Love et bien sûr Paul George). Comme le soulignent avec insistance Mike Krzyzewski et Jerry Colangelo, les deux hommes forts de la sélection US, le vivier américain est sans limite – ou presque. Ainsi, Team USA sera essentiellement composé de joueurs aguerris aux joutes des playoffs NBA et plusieurs All-Stars seront du voyage en Espagne. Mais on sent tout de même une cassure entre la sélection championne Olympique en 2012 avec Carmelo Anthony, LeBron James, Chris Paul, ce même « KD » ou encore Kobe Bryant et les douze hommes amenés d’ici quelques jours à défendre le titre mondial conquis en 2010 en terres turques. Team USA a toujours fière allure mais les hommes de Mike Krzyzewski ne se démarquent plus du lot. Rappelons qu’à Londres, en 2012, les américains ne l’ont emporté que de sept petits points face aux Espagnols (107-100) après de longues minutes de frayeurs et de sueurs froides. Devant son public et au complète, la sélection ibérique peut légitimement envisager un sacre mondial.

La perte d’un talent irremplaçable

A moins que LeBron James décide soudainement de délaisser son régime et son repos bien mérité pour reprendre du service avec Team USA, aucun joueur de cette planète ne peut se targuer d’avoir un impact similaire à celui de Kevin Durant sur un terrain de basket. Colangelo et ses assistants envisagent déjà d’appeler du renfort mais quel joueur encore disponible peut réellement remplacer « KD » au pied levé ? La plupart des superstars NBA ont déjà décliné l’invitation ou se sont fait porter pâle. « KD » était le patron de Team USA lors du Mondial 2010. Son profil atypique était tout simplement inarrêtable au sein du basket FIBA – tout comme en NBA. Adroit, longiligne, scoreur, Durant a porté une formation moins étincelante qu’à l’accoutumée (comparé aux « Dream Teams » américaines) vers l’Or en étant élu meilleur joueur du tournoi il y a quatre ans. C’était une star encore plus affirmée et encore plus forte que l’on devait retrouver cet été en Espagne. Comme il le notait lui-même, il a « quatre années d’expérience en plus » aujourd’hui. Mais quatre années de basket nonstop auront eu raison de sa participation à la compétition.

Un changement de style imposé ?

Au-delà de la perte d’un talent et d’un cadre du groupe, le forfait de Kevin Durant peut provoquer la chute rapide des derniers cheveux restants sur le caillou de coach K. Team USA s’applique à mettre en place le même style de jeu rapide, athlétique et mobile avec une pression défensive accrue et un jeu de transition dévastateur depuis la reprise en main de la sélection par Colangelo et Krzyzewski. Le poste d’ailier fort, occupé par un ailier de formation, est primordial. En effet, Paul George et Kevin Durant étaient tous les deux chargés de créer des espaces et d’apporter de la vitesse en étant décalés à l’intérieur. Aucune des deux stars ne sera donc présente en Espagne et on peut se demander si des joueurs comme Chandler Parsons et Kyle Korver (les deux ailiers restants) sont en mesure d’occuper un rôle similaire. Parsons et Korver sont talentueux mais ne boxent pas dans la même catégorie que ‘KD’ et ‘PG’. On peut donc se demander si Mike Krzyzewski ne va pas envisager un changement de style de jeu. Pourquoi pas un tempo plus lent avec une association jeune et surpuissante dans la raquette avec DeMarcus Cousins et Anthony Davis ?

Un axe fort Derrick Rose – Anthony Davis

Rien ne dit que ce duo d’intérieurs à les moyens pour porter la sélection jusqu’à l’Or mondial. DeMarcus Cousins n’est même pas assuré d’être inclus dans le groupe final – même si le forfait de Durant bouleverse les cartes. Team USA aura besoin de points. La formation compte désormais quatre leaders ou joueurs « incontournables », à savoir Stephen Curry, James Harden, Derrick Rose et Anthony Davis. Kyrie Irving, Damian Lillard et Cousins sont susceptibles de se greffer à ce groupe. On imagine bien un tandem Rose – Davis pour porter Team USA. Seul hic, le meneur était censé revenir en douceur – sans restriction de minutes il est vrai – et s’acclimater à la compétition avec moins de responsabilités. Mais les forfaits en cascade et ses performances récentes pourraient inciter le staff à lui confier éventuellement une mission plus grande. Quand à Anthony Davis, il sera assurément le bonhomme à suivre cet été du côté de la sélection américaine. Néanmoins, nous sommes quand même en mesure de nous poser vraiment la question… Team USA est-il le favori de cette Coupe du Monde ? [poll id="113"]
Afficher les commentaires (36)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest