Chris Bosh, Middleton et les 10 joueurs NBA dont vous n’entendez jamais parler

Ces gars-là ont un impact déterminant sur les résultats de leur équipe et, pourtant, ils ne font que rarement la une des médias. Gros plan sur des joueurs sous cotés.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Chris Bosh, Middleton et les 10 joueurs NBA dont vous n’entendez jamais parler
En NBA, il y a les grandes stars, les noms qui font vendre. Pas une journée ne passe sans qu'on ait d'infos sur LeBron James, Stephen Curry ou encore Kobe Bryant. Et puis il y a ces joueurs beaucoup moins mis en avant et qui pourtant taffent dans un relatif anonymat. Parmi eux, on compte aussi bien des quasi (ou anciens) franchise players - à l'image de Chris Bosh, Zach Randolph ou Dwight Howard - que des jeunes en train de progresser - comme Khris Middleton - ou des joueurs établis évoluant dans des équipes qui ne passionnent pas les foules - Paul Millsap ou Gordon Hayward. Mise en lumière de ces joueurs sous-cotés qui évoluent dans l'ombre.

Khris Middleton (Milwaukee Bucks)

Statistiques : 17,6 points à 44% aux tirs, 42% à trois-points, 3,5 rebonds et 3,9 passes en 36 minutes. Giannis Antetokounmpo est une star en puissance, un monstre athlétique qui découvre ses pouvoirs soir après soir. Mais il est encore inconstant. Jabari Parker jouit du statut de deuxième choix de la draft 2014 et ses exploits au lycée et à l'université parle en sa faveur. Mais il se remet encore d'une sévère blessure au genou et ses lacunes sont encore criantes. Non, la vraie star, à Milwaukee, est un jeune joueur qui ne fait pas parler de lui. Khris Middleton est le meilleur marqueur et le meilleur joueur des Bucks. Le joueur de 24 ans est le seul shooteur extérieur d'un cinq majeur athlétique mais dont les problèmes de spacing sont alarmants. Il est un créateur intéressant et un finisseur efficace. Khris Middleton monte en puissance depuis plusieurs matches et il affiche des statistiques dignes d'un All-Star sur les douze dernières rencontres avec 24 points (à 50-40-85) et 5 passes de moyenne.

Jae Crowder (Boston Celtics)

Statistiques : 14,5 points à 45% aux tirs, 35% à trois-points, 5,3 rebonds et 1,8 steal en 32 minutes. Le prototype même de l'ailier polyvalent capable de défendre dur et de fluidifier le jeu en attaque. Jae Crowder n'est pas le meilleur joueur des Boston Celtics - un titre honorifique qui revient à Isaiah Thomas - mais il est le plus complet de l'effectif du Massachusetts. Le joueur de 24 ans réalise la meilleure saison de sa carrière. Il est même de plus en plus influent sur le jeu des Celtics et cumule 18 points (à 47%) et 6,5 rebonds depuis le 18 décembre (16 rencontres). Il s'est même offert le panier de la gagne contre Washington récemment.

Paul Millsap (Atlanta Hawks)

Statistiques : 18,4 points à 49%, 29% à trois-points, 8,7 rebonds et 3,5 passes en 32 minutes. Contrairement à Middleton ou Crowder, Paul Millsap a un pedigree avec déjà une sélection au All-Star Game à son compteur. Il a un certain statut en NBA mais ses performances ne sont pas toujours jugées à leur juste valeur - c'est subjectif - notamment cette saison. L'intérieur n'a jamais autant scoré et il est le guide d'une équipe des Atlanta Hawks qui alterne le bon et le moins bon. Il est peut-être même le seul vrai candidat crédible au ASG de sa franchise alors que quatre joueurs des Hawks étaient invités l'an passé (Al Horford, Kyle Korver et Jeff Teague en plus de Paul Millsap). L'ancien du Jazz fait le boulot pour séduire les coaches avec 19,8 points (à 51%) et 7,9 rebonds de moyenne sur les douze derniers matches.

Chris Bosh (Miami Heat)

Statistiques : 18,9 points à 46%, 38% à trois-points et 7,8 rebonds en 33 minutes. La présence de Chris Bosh dans ce classement peut surprendre. On parle là d'une superstar. Mais aussi d'une superstar qui est fréquemment sous cotée, voire boudée - du moins pendant un long moment - par une partie du public. Chris Bosh est le meilleur joueur du Heat cette saison mais aussi le plus complet. Sans lui, les Floridiens n'ont pas le même standing. Il a même enclenché la vitesse supérieure depuis le 20 décembre avec 21,8 points (à 49-40-78) et 7,2 rebonds de moyenne lors des 17 derniers matches.

Reggie Jackson (Detroit Pistons)

Statistiques : 19,4 points à 43%, 34% à trois-points, 3,8 rebonds et 6,6 passes en 31 minutes. Andre Drummond est le premier joueur cité lorsque les Detroit Pistons sont au centre des discussions et sa franchise milite avec ferveur pour sa présence au All-Star Game. Mais les Pistons disposent d'un autre candidat de l'ombre en la personne de Reggie Jackson, dont l'entente avec Drummond constitue le ciment de l'équipe. L'ancien meneur du Thunder s'épanouit dans le Michigan et il réalise tout simplement la meilleure saison de sa carrière.

Victor Oladipo (Orlando Magic)

Statistiques : 13,5 points à 40%, 34% à trois-points, 4,9 rebonds et 4 passes en 30 minutes. Victor Oladipo connaît une saison en dent de scie. A l'image de son équipe, le deuxième choix de la draft 2013 a enchaîné les hauts et les bas. Ils étaient d'ailleurs dans sa meilleure période de l'année juste avant de se blesser. L'ancien hoosier affichait 21 points (à 52-60-90 !), 5,8 rebonds et 4 passes de moyenne sur les cinq derniers matches ! Un candidat au trophée de meilleur sixième homme s'il reprend sur les mêmes bases une fois revenu dans la rotation du Magic.

J.J. Redick (Los Angeles Clippers)

Statistiques : 16,6 points à 49%, 50% à trois-points en 27 minutes. Les Los Angeles Clippers n'ont pas trois mais bien quatre stars dans leur effectif. J.J. Redick, dans la forme de sa vie, réalise la meilleure saison de sa carrière et il s'est affirmé comme l'un des joueurs majeurs de la franchise californienne, notamment en l'absence de Blake Griffin. Il serait même un candidat au All-Star Game s'il faisait un peu plus de statistiques (...) et surtout si la Conférence Ouest était moins dense en talents. Le sniper a frappé fort avec ses 40 points inscrits contre les Houston Rockets mais il est on fire depuis deux mois déjà (19 points à 51-54-89).

Zach Randolph (Memphis Grizzlies)

Statistiques : 14 points à 48% et 8,1 rebonds en 29 minutes. Zach Randolph a changé de rôle cette saison. Ex machine à points et à rebonds de la raquette des Memphis Grizzlies, il est devenu une machine... à points et à rebonds en sortie de banc. Il cumule même 16 points et 8 rebonds sur les huit derniers matches. Randolph, comme sa franchise, fait peu de bruit mais son jeu parle pour lui.

Dwight Howard (Houston Rockets)

Statistiques : 14,8 points à 61%, 12,4 rebonds et 1,6 block en 33 minutes. Dwight Howard n'est plus et ne sera sans doute plus jamais le pivot dominant qu'il était au Magic. Ceci étant dit, D-12 réalise une bonne saison. Il tourne à un gros double-double de moyenne et il monte lui aussi en puissance depuis plusieurs semaines. Il tourne notamment à 19,6 points et 14,6 rebonds sur les dix derniers matches. Très solide. A force d'avoir été surcoté, le pivot des Rockets en est devenu sous coté...

Gordon Hayward

Statistiques : 19,6 points à 43%, 37% à trois-points, 5 rebonds et 3,4 passes en 35 minutes. Jouer au Jazz n'est pas le meilleur moyen pour s'attirer les ferveurs du grand public. La franchise mormone est rarement mise en avant par les grands médias US. Mais les performances de Gordon Hayward méritent d'être soulignées. Il est le meilleur joueur d'une équipe classée huitième de la Conférence Ouest malgré des blessures en cascade. Quand il joue bien, le Jazz est en meilleure position pour gagner.

Mais aussi...

Eux ne sont pas des stars NBA mais leurs belles prestations passent souvent à la trappe. Zaza Pachulia : Le pivot d'une surprenante équipe des Dallas Mavericks cumule un gros double-double de moyenne et il a reçu plus de votes que DeMarcus Cousins pour le All-Star Game. Rodney Hood : L'ailier du Jazz formé à Duke monte en puissance depuis dix matches (16 points et 4 rebonds, 43% à trois-points). Allen Crabbe : Le sniper des Trail Blazers excelle sur pick&roll et il est de plus en plus à l'aise dans son rôle en sortie de banc. Will Barton : 15 points et 6 rebonds de moyenne. Des pointes à 21 points et 7 rebonds de moyenne en décembre. Un candidat au trophée de meilleur sixième homme. Mario Chalmers : 14 pts et 6 passes sur les 8 derniers matches. Il a relancé sa carrière à Memphis. Son arrivée a coïncidé avec le retour en forme des Grizzlies.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest