Chris Paul voulait bolosser Duncan Robinson… il est tombé sur Jimmy Butler

Chris Paul a élevé le vice au rang d'art, mais il a oublié la règle numéro 1 : ne pas chercher Jimmy Butler... ou ses gars.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Chris Paul voulait bolosser Duncan Robinson… il est tombé sur Jimmy Butler

C'est l'histoire de Chris Paul, spécialiste incontournable du vice appliqué à la pratique du basketball, docteur en trashtalking et diplômé de l'université Gary Payton-Kevin Garnett en sciences de la cassecouillitude. En gros, quand il est sur le terrain, que tu sois coéquipier, adversaire, arbitre, officiel de salle, coach ou vendeur de nachos virtuels, tu le vois, tu l'entends, tu le sens de la première à la dernière minute. Du coup, quand l'opportunité se présente de rentrer dans la tête d'un jeunot, il ne peut que sauter dessus. Sauf que cette fois, il s'est attaqué à un coéquipier de Jimmy Butler...

Or Jimmy, c'est comme le Limier dans "Game Of Thrones" ou Léon dans... "Léon". Le genre de gars qui aime envoyer des messages clairs, précis et tranchants. Du coup, quand il a vu que Chris Paul voulait faire dégoupiller son gars Duncan Robinson, il ne pouvait pas laisser ça impuni. Les images qui suivent parlent d'elles-mêmes :

Le coup de vice de Chris Paul et la réaction de Jimmy Butler

Jimmy Butler a parlé, assumé puis dominé…

Comme on pouvait s'y attendre, Jimmy Butler n'a pas du tout apprécié la férocité avec laquelle CP3 a balancé le ballon sur Duncan Robinson. Résultat, quelques minutes plus tard, après s'être assuré que le meneur du Thunder est passé sur lui en défense, il a sobrement attaqué le panier en mode bulldozer, envoyant Paul au tapis histoire de marquer le coup. Peu importe, la faute offensive, l'important était le message. Pour les non comprenant, il a d'ailleurs détaillé tout cela très clairement en conférence de presse d'après match.

"Je ne pouvais pas laisser passer ça. Tu ne peux pas balancer le ballon sur l'un de mes coéquipiers comme ça.

Donc ok, j'ai perdu un ballon et j'ai pris une faute offensive, mais ce genre de trucs, ça ne passe pas chez nous.

Si tu viens chercher l'un de mes gars, surtout l'un de mes shooteurs, tu auras affaire à moi et à tout le reste de l'équipe."

D'après des sources proches du Miami Heat, Alonzo Mourning et Pat Riley auraient été aperçus la larme à l’œil en entendant ces propos de Jimmy Butler...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest