Chris Singleton : « LeBron est difficile à coacher »

On a causé avec Chris Singleton de l'affiche de dimanche soir (20h30 sur beIN Sports 2) entre les Los Angeles Clippers et les Cleveland Cavaliers.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview
Chris Singleton : « LeBron est difficile à coacher »
Chaque semaine, retrouvez  l'interview d'un des membres phares de l'équipe de Bein Sports pour parler du Sunday Night Live et de l'actu NBA. Aujourd'hui, c'est Chris Singleton qui a évoqué pour nous l'affiche entre les Los Angeles Clippers et les Cleveland Cavaliers (20h30 sur beIN Sports 2). Les Cavs n'ont pas tant d'avance que ça en tête de la Conférence Est. Tu les vois tenir jusqu'au bout ? Chris Singleton : Toronto joue très bien et c’est un vrai outsider pour la 1e place si les Cavs planchent. A vrai dire, pour l’instant je trouve que Cleveland n’affiche pas une grande sérénité, autant individuellement que collectivement. LeBron dit lui-même que l’équipe n’est pas prête pour les playoffs, c’est quand même assez inquiétant… Avec l’équipe qu’ils ont, on attend plus de régularité et un peu d’osmose. Pour le moment, elle est toujours très fragile entre LeBron, Kyrie Irving et Kevin Love. Pire, LeBron et Irving ont même reconnu qu'ils avaient toujours du mal à évoluer ensemble... [superquote pos="g"]"Love est frustré et ça se sent"[/superquote]Ça pose problème, clairement. Les deux sont habitués à avoir le ballon et aiment décider de ce qu'il va se passer. Ils veulent dicter le tempo et créer leur shoot. Ça manque du coup de fluidité et les autres joueurs ne se sentent pas toujours impliqués. Si je parlais de Kevin Love, c'est parce que ce n'est pas anodin. Un coup ils jouent avec lui, un coup ils l'oublient. Il est frustré, ça se sent ! En l'état actuel, je ne sais pas si les Cavs seraient vraiment bien classés s'ils jouaient à l'Ouest... Au final, Tyronn Lue n'a rien révolutionné et Cleveland ne joue pas franchement mieux. Je ne vois pas non plus de changement majeur. On peut noter une volonté de jouer un peu plus vite, mais les mêmes problèmes refont surface. Il ne faut pas sous-estimer le rôle de LeBron là-dedans. A Miami, derrière Erik Spoelstra il y avait l'ombre de Pat Riley qui obligeait LeBron à rester à sa place. A Cleveland, c'est le cerveau de l'équipe et le boss auto-proclamé. Il n'a jamais accepté Blatt et s'il laisse Lue tranquille c'est parce que c'est un ancien joueur NBA qui a le même langage et les mêmes références. Donc tu penses qu'il faut un grand nom pour coacher les Cavs ? [superquote pos="d"]"J'ai peur que LeBron soit un grand joueur mais pas un gagnant"[/superquote]La présence d'un grand coach ne garantirait rien pour Cleveland, puisque LeBron est à un moment de sa carrière où il sait ce qu'il vaut et n'est pas évident à coacher. Jordan était quelqu'un de difficile à coacher aussi, jusqu'à ce qu'il tombe sur Phil Jackson et comprenne qu'il avait aussi besoin des autres. J'ai peur que LeBron n'emprunte pas la même trajectoire et soit du coup reconnu comme un très grand joueur mais pas comme un gagnant lorsque l'on se souviendra de lui plus tard. Et ce pauvre David Blatt, tu penses qu'il a un avenir en NBA ? On en parle du côté des Knicks et des Nets... Pour moi, c'est un top coach en Europe qui n'aurait peut-être pas dû démarrer par une équipe avec des stars d'un tel calibre. Il lui faut un groupe tourné vers le collectif, un peu comme Brad Stevens à Boston. Je pense quand même qu'il aura quand même une seconde chance. Les Knicks ? Non, ce serait passer d'un traumatisme à un autre (rires) ! Le problème à New York c'est le projet de Phil Jackson, pas le coach. Il voudra dans tous les cas prendre quelqu'un qui adhère à sa philosophie et pas un type comme Tom Thibodeau. Ce sera peut-être un gars comme Jim Cleamons... Parlons un peu des Clippers, l'adversaire des Cavs. Mine de rien, leur dynamique est bonne malgré les galères qu'ils ont dû gérer. [superquote pos="g"]"Le problème à NYC, c'est le projet de Jackson"[/superquote]Ils jouent bien au basket depuis que Chris Paul a pris les commandes de l'équipe. On voit bien que cette quête d'une première finale de Conférence dans sa carrière, ça le drive ! Cela dit, je pense que le classement ne bougera pas trop et qu'OKC gardera sa 3e place. Le retour de Blake Griffin, bonne ou mauvaise nouvelle ? C'est difficile de se dire que les Clippers sont meilleurs quand il n'est pas là, mais il faut quoi qu'il arrive l'utiliser différemment. Je pense qu'il doit retrouver plus de présence à l'intérieur et imposer à nouveau ses qualités près du cercle. Le ballon ne doit pas constamment passer par lui. Mais si sa forme physique est bonne rapidement, ce sera évidemment un atout pour eux. Un petit pronostic pour ce Clippers-Cavs ? Sur la dynamique du moment, je miserais sur les Clippers. Vous pouvez suivre cette rencontre sur beIN Sports, sur le NBA League Pass, mais aussi au bar Le Players avec l'association GAME TIME.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest