Les Cavs se rapprochent de la qualif, LeBron est au-dessus

Les Cavs ne sont plus qu'à une victoire de la qualification après leur victoire dans le game 5 contre Chicago. LeBron James a encore plané sur la rencontre.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Voilà qu'après avoir été menés deux fois dans la série, les Cavs se retrouvent à une victoire de la finale de Conférence. Dans un match encore intense, LeBron James et ses partenaires ont pris le dessus sur des Bulls à nouveau privés de au Gasol, pour désormais mener 3-2.  Ca ne surprendra pas grand monde, mais le "Chosen One" a été le grand bonhomme de cette partie. Non seulement James a inscrit 38 points (14/24) en y a joutant 12 rebonds, 6 passes et 3 contres, mais il s'est aussi payé le luxe de ne perdre aucun ballon, l'un de ses pêchés mignons depuis le début de l'opposition face à Chicago.
"Honnêtement, c'est la première stat que j'ai regardé quand on a quitté le terrain. Je voulais absolument être efficace pour mes partenaires et je l'ai été", a expliqué LeBron après la rencontre.
Trop rapide et trop puissant pour des Bulls nerveux et irréguliers dans leurs efforts, James a quand même reçu le soutien de son wingman en souffrance, Kyrie Irving. Les Cavs, qui ont compté jusqu'à 17 points d'avance, ont pu bénéficier des 25 points de "Uncle Drew", qui n'a pas joué en sur-régime au regard de sa condition. Cleveland, qui a eu du mal à limiter l'influence de Jimmy Butler (29 points), s'est fait une petite frayeur dans le 4e quart-temps. Alors qu'on pensait les hommes de Tom Thibodeau au fond du trou après l'expulsion stupide de Taj Gibson pour un coup de pied sur Matthew Dellavedova en début de 4e quart-temps,  un sursaut d'orgueil et deux paniers à 3 points de "Jimmy Buckets", leur a permis de revenir à deux points dans le money time. La note a finalement été réglée par le duo James-Irving sur la ligne des lancers, pour permettre aux Cavs d'aborder le game 6 à Chicago le moral gonflé à bloc. Du côté des Bulls, on a nouveau pas été rassuré par l'impact des intérieurs en l'absence de Pau Gasol. Même défensivement, la paire Gibson-Noah n'a pas toujours irréprochable malgré sa science en la matière. Si l'Espagnol ne revient pas rapidement remettre un peu d'ordre dans la maison, difficile de prévoir une fin heureuse pour la franchise de l'Illinois... Le boxscore
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest