CQFR : Booker la torche humaine, Orlando y croit encore

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 4 matches de la nuit en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Sixers @ Magic : 98-119

Thunder @ Grizzlies : 103-115

Suns @ Jazz : 92-125

Nets @ Blazers : 144-148


- Evidemment, difficile de retenir autre chose que la scène la plus traumatisante de la nuit : la blessure de Jusuf Nurkic lors de la deuxième prolongation entre Portland et Brooklyn. Le pivot bosnien s'est brisé la jambe sur une mauvaise réception et a convoqué des images que l'on aurait préféré oublier : celles de Gordon Hayward un an et demi plus tôt au TD Garden. Nurkic sortait pour l'anecdote un match de haut niveau (32 points, 17 rebonds) et ses partenaires ont réussi à surmonter provisoirement le traumatisme, mais les visages étaient horrifiés et Terry Stotts va avoir du travail, psychologique et sportif dans les jours qui viennent.

- Un peu avant que ce drame ne se noue, Devin Booker avait réussi la performance la plus marquante de la nuit. Ses Suns ont perdu, comme lorsqu'il avait inscrit 70 points il y a deux ans, mais l'arrière de Phoenix a quand même réussi à claquer 59 points contre le Jazz. Un one-man show à la James Harden à 19/34 (5/8 à 3 points) et avec des séjours réguliers sur la ligne des lancers (16/17).  Pour se rapprocher un peu du niveau du MVP 2017, Booker devra être capable, à terme, de distribuer des passes décisives et de prendre des rebonds à foison, ce qui n'est pas encore le cas. On notera qu'aucun autre joueur de Phoenix n'a marqué plus de 9 points dans cette partie.

- Comment décrire la perf de Booker aux yeux du Jazz... Disons, pour faire dans l'imagé, que ça leur en a touché une sans faire bouger l'autre. Utah s'est appuyé sur un Rudy Gobert dominant (27 points et 10 rebonds en 28 minutes) et sur une adresse diabolique (55%) qui en dit long sur l'intensité défensive des Suns. Le Jazz reprend du coup la 5e place avec un bilan égal à celui des Clippers mais avec une meilleure différence particulière.

- 62-38, c'est le score du match entre Orlando et Philadelphie sur la deuxième mi-temps uniquement. Poussifs avant le repos, les joueurs du Magic ont complètement fait déjouer les Sixers et les efforts du tandem moteur Nikola Vucevic (28 points, 11 rebonds) - Evan Fournier (24 points à 11/17) ont payé pour offrir une cinquième victoire de suite au Magic, revenu à 0.5 du Heat. La guerre de Floride aura bien lieu jeudi avec un clash Miami-Orlando qui vaudra cher à l'American Airlines Arena !

- Memphis prend un malin plaisir à emmerder les équipes dites "de playoffs" à l'Ouest. Quatre des cinq succès des Grizzlies à la maison en mars l'ont été contre des équipes du top 8. C'est OKC qui a plié cette nuit, confirmant sa mauvaise dynamique du moment pour venir "voler" la 8e place de la Conférence aux Spurs...  Paul George n'a toujours pas réglé son problème à l'épaule. Si le All-Star reste prolifique (30 points, 12 rebonds), l'adresse est en berne (10/29). Et comme Russell Westbrook n'arrive pas toujours à régler la mire non plus (6/20 cette nuit), il devient un peu compliqué pour le Thunder de remporter des matches.

- Bruno Caboclo, l'homme pour qui l'expression "il est à deux ans d'être à deux ans d'être prêt pour la NBA" a été inventée au moment de sa Draft en 2014, a signé le meilleur match de sa carrière en NBA. Le Brésilien des Grizzlies a donné du fil à retordre à OKC avec 24 points et 11 rebonds (4/7 à 3 points). Memphis est en train d'en faire quelque chose de très, très intéressant et de défricher le potentiel entrevu à l'époque par les Raptors.