CQFR : TP c’est pas fini, Lillard est injouable

CQFR : TP c’est pas fini, Lillard est injouable

Voici ce qu'il fallait retenir des 7 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

- Tony Parker n'est peut-être plus titulaire à San Antonio, mais il n'en est pas moins un cadre incontesté et un joueur encore capable d'être décisif. "TP" a combattu le poids des ans cette nuit avec une perf vintage (23 points à 10/14 et 8 points en 8 minutes dans le dernier quart-temps) pour offrir un court mais fondamental succès aux Spurs contre Memphis. Après ça, San Antonio embarque pour un road trip qui permettra de savoir si Gregg Popovich peut encore faire des miracles.

- Damian Lillard gratte petit à petit des places parmi les prétendants à une place d'honneur au classement du MVP. Le meneur de Portland est en feu depuis plusieurs semaines et personne ne sait trop comment le stopper. Les Lakers n'y sont pas parvenus puisqu'ils l'ont laissé jouir du fameux Lillard Time avec 19 points (sur 39) inscrits dans le dernier quart-temps pour tirer les Blazers d'une situation mal engagée. Les voilà sur 7 victoires de suite et prêts à faire encore la nique aux puissants.

- Il y avait un autre meneur All-Star dans le camp d'en face. Mais Isaiah Thomas a passé une nettement moins bonne fin de match que Damian Lillard. Outre son 5/21, "IT" a bousillé une bonne chance de faire revenir son équipe dans le match. A 106-103 en faveur des Blazers, les Lakers se sont retrouvés avec ont un lancer et la possession. Thomas a manqué le lancer-franc et perdu le ballon quelques instants plus tard...

- Larry Nance Jr n'a pas gâché sa première opportunité dans le cinq des Cleveland Cavaliers. Opposé directement au meilleur rebondeur de la ligue Andre Drummond, l'ancien Laker a dominé son sujet et montré pourquoi les Cavs l'avaient recruté. Avec 22 points (à 9/15), 15 rebonds et 2 interceptions, Nance a même carrément signé le meilleur match de sa carrière face à un Drummond limité à 15 points et 9 rebonds. Ses petits shoots à mi-distance ont aussi prouvé qu'il y avait davantage dans sa palette que cette formidable capacité à dunker sur tout ce qui bouge. Intéressant pour les Cavs, à court et moyen terme.

- Bon, l'opération coup de poing avec l'arrivée de Blake Griffin avant la deadline est officiellement un fiasco pour Detroit. Sur l'impact immédiat en tout cas. Après la défaite à Cleveland malgré 25 points de "Quake", les Pistons sont à 5 victoires de la 8e place à l'Est avec 18 matches à jouer seulement.

 

- No Kyrie, no problem. Touché au genou, Irving a laissé sa place dans le cinq à Shane Larkin contre Chicago. L'ancien joueur des Nets a fait le job en marquant sur ses trois tentatives à 3 points. Dans un dispositif avec Jaylen Brown au poste 2, les Celtics ont nettement dominé leur sujet et Brown a pris les choses en main : 21 points à 9/13 en 28 minutes.

- Bojan Bogdanovic a passé une nuit sympathique : record de points égalé (29), entre-deux décisif gagné dans le money time et victoire des Indiana Pacers contre les Milwaukee Bucks.

- Shabazz Napier aime rappeler de temps en temps qu'il était à une époque le meilleur joueur universitaire du pays et un cauchemar pour les defenseurs NCAA. L'ancien champion avec UConn se fait plaisir en sortie de banc avec Portland. Cette nuit, il s'est montré sans pitié pour le brave Tyler Ennis, drafté comme lui en 2014, et ses chevilles.

- On parle beaucoup de l'impact de Donovan Mitchell au Jazz, mais le vrai catalyseur de la superbe dynamique de l'équipe, c'est Rudy Gobert. Cette nuit, le pivot français a montré les muscles avec un match presque parfait contre Orlando. Battre le Magic n'est pas un exploit. Mais Gobert a contribué à limiter les Floridiens à 80 points tout en plantant 21 points, 17 rebonds et 2 contres à 9/10. S'il n'avait pas été blessé deux fois cette saison, le Jazz serait peut-être déjà dans le top 8 depuis longtemps et aurait verrouillé sa place.

- Dans la famille "joueurs peu médiatisés mais formidables en termes d'impact", Joe Ingles continue de se poser là. On vous avait parlé de l'importance de l'Australien (et de sa belle histoire) l'an dernier, et il continue de la prouver au quotidien. Encore 18 points à 7/15 pour lui cette nuit avec une abnégation très "Aussie" qui ne se dément jamais.

- Evan Fournier a nettement moins aimé les retrouvailles avec son camarade. L'arrière d'Orlando a shooté à 4/18 et a fini avec 12 points dans la musette.

Les résultats de la nuit en NBA

Pistons @ Cavs : 90-112

Bucks @ Pacers : 89-92

Suns @ Heat : 103-125

Celtics @ Bulls : 105-89

Grizzlies @ Spurs : 98-100

Magic @ Jazz : 80-94

Blazers @ Lakers : 108-103

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest