CQFR : Boston craque encore, ce Heat est increvable

CQFR : Boston craque encore, ce Heat est increvable

Voici ce qu'il fallait retenir du game 2 entre les Boston Celtics et le Miami Heat. Jimmy Butler et les siens sont les rois du comeback.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Boston Celtics - Miami Heat : 101-106 (0-2)

---
- Si on nous avait dit en début de saison qu'on écrirait la phrase "le Miami Heat est à deux victoires des Finales NBA", on ne l'aurait pas cru. Comme tout ce qu'on aurait pu nous prédire pour 2020 d'ailleurs...

Et pourtant, les Floridiens mènent bien 2 à 0 après leur victoire arrachée dans le game 2 cette nuit face à Boston, dans leur style caractéristique. Du combat, de la défense, de l'intelligence et un mental à toutes épreuves.

-  Les Boston Celtics ont un méchant problème pour conclure. Ils avaient déjà perdu le game 1 contre le Heat après avoir eu 14 points d'avance. Voilà qu'ils ont mis la barre un peu plus haut dans le game 2, en s'inclinant après avoir été à +17 et en ayant abordé le money time avec encore un petit matelas de 7 points...

- Jimmy Butler n'a pas besoin d'être le meilleur marqueur de son équipe pour être décisif. "Jimmy Buckets" a encore montré un sang froid et un leadership exceptionnels cette nuit. Ses trois interceptions dans les 4 dernières minutes de la rencontre, notamment celle qui a conduit à un dunk pour ramener Miami à un point, ont été cruciales.

- Unleash the Dragon ! Goran Dragic a mis 25 points dont les plus importants en fin de partie, le jour des trois ans de l'anniversaire de la victoire de la Slovénie à l'Eurobasket. Sur cette action importante pour donner 5 points d'avance au Heat en fin de rencontre, Dragic a un peu piqué le move à son camarade de sélection Luka Doncic, non ?

D'ailleurs, on pensait que le match-up Kemba Walker-Goran Dragic serait plutôt à l'avantage du meneur de Boston, capable d'exposer l'âge et les lacunes défensives du Slovène. Que dalle. C'est Walker est à la traîne dans ce duel et on l'a encore vu en difficulté pour suivre le rythme de Dragic cette nuit.

- L'autre homme fort de la rencontre pour Miami, c'est Bam Adebayo. Snobé dans les All-NBA Teams, le All-Star a été au coeur du réveil du Heat en deuxième mi-temps et a rendu une copie avec 21 points, 10 rebonds et 4 passes.

- Les Celtics ont essayé de minimiser la chose - à raison sans doute - devant les médias, mais ça a chauffé dans le vestiaire après le match. Des sources ont rapporté avoir entendu Marcus Smart hurler et "lancer des choses" en s'en prenant à certains de ses camarades.

Derrière, Jaylen Brown et Enes Kanter, notamment, ont à la fois dit qu'ils aimaient justement Smart pour ce feu qu'il avait en lui, mais ont aussi expliqué que l'information était infondée...

- Que Kelly Olynyk soit simplement présent sur le terrain, où qu'il clôture un quart-temps avec un incroyable shoot à 3 points avec la planche, on ne peut s'empêcher de penser à cette réflexion spontanée de Charles Oakley quand on lui a demandé son avis sur la baston entre Kelly Olynyk et Kelly Oubre.

"Quoi ?! Il y a deux connards en NBA dont le prénom est Kelly ?"

- Il y a évidemment l'aspect mental qui entre en jeu pour expliquer la défaillance des Celtics. Mais sur le plan strictement basket, perdre 20 ballons dans le match quand ton adversaire n'en perd que 8, c'est donner le bâton pour se faire battre.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest