CQFR : peur sur Memphis, les Lakers en mode arrosage, Toronto dans la sérénité

CQFR : peur sur Memphis, les Lakers en mode arrosage, Toronto dans la sérénité

Tout ce qu'il ne fallait pas rater de cette nuit NBA avec Memphis qui s'incline pour la quatrième fois et les Lakers pas non plus au mieux

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA :

Memphis Grizzlies 115 - 124 Utah Jazz

Philadelphia Sixers 107-98 Washington Wizards

Denver Nuggets 132 - 126 San Antonio Spurs

Oklahoma City Thunder 105 - 86 Los Angeles Lakers

Toronto Raptors 109 - 99 Orlando Magic

Brooklyn Nets 115 - 149 Boston Celtics


À force de jouer avec le feu, Memphis va bien finir par se brûler. Arrivés dans la bulle avec 4 victoires d'avance sur Portland, les Grizzlies n'en ont aujourd'hui plus qu'une seule. L'inexpérience joue sans doute beaucoup dans cette configuration unique où Ja Morant et cie n'ont toujours pas gagné. Et comme sur les résultats précédents, c'est en fin de match que tout s'est décidé. Les deux équipes ont eu leurs temps forts, et chacune aurait pu prendre la main de manière définitive. Il a fallu attendre les trois dernières minutes pour voir la rencontre basculer. Revenus à deux petites longueurs grâce au coup de chaud de Grayson Allen (20 points à 6/8 à trois points), les Grizz' ont ensuite vu Joe Inglès les assassiner avec deux tirs lointains consécutifs. De quoi faire passer l'écart à +11 (116-105).

Plutôt bon, Ja Morant a disparu dans l'ultime période. Des shoots forcés, et une balle perdue pour faire plonger son équipe dans le doute. À mi-chemin dans cette fin de saison régulière, Memphis va devoir être costaud pour se sortir d'affaire vu la situation. Ce nouveau revers signifie également que le 8e et dernier qualifié aura quoi qu'il arrive un bilan négatif, une première depuis 23 ans à l'Ouest.

Même s'ils sont assurés de finir à la première place, les Los Angeles Lakers ne rassurent pas vraiment. Après Toronto, c'est au tour d'Oklahoma City de se payer le scalp du leader de l'Ouest. Le très surprenant 5e n'a pas eu besoin de beaucoup lutter pour venir à bout de californiens qui ont tiré à blanc toute la soirée. Si l'écart a pris de l'ampleur dans le dernier acte, jamais le Thunder ne s'est toutefois laissé passer devant. À l'image d'Anthony Davis (9 points à 3/11), les Angelenos ont bouclé la partie à 35% dont un vilain 5/37 à trois points. CP3 (21-7-6) a gagné son duel de star contre son pote du banana boat LeBron, toujours fâché avec son tir et son rythme (19-11-4 à 7/19).

Washington n'est toujours pas officiellement éliminé du fait des défaites de Brooklyn et d'Orlando. En s'inclinant logiquement face aux Sixers, les magiciens sont à 7,5 matches du 8e, donc à 3,5 d'un hypothétique play-in. Et il leur faudra un sacré coup de baguette magique pour l'arracher. Sans Bradley Beal, c'est trop compliqué offensivement. Même avec des bons Jerome Robinson et Thomas Bryant, 19 points chacun. Joel Embiid a lui, une nouvelle fois, répondu présent avec 30 points et 11 rebonds. Inquiétude tout de même pour Ben Simmons qui a dû quitter son équipe, la faute à un genou douloureux. Si les examens ont été rassurants, pas sûr qu'on le revoit dans cette fin de saison régulière.

Pour revenir rapidement à ce classement, il est bon de signifier que, sans être présents dans la bulle, les Charlotte Hornets profitent des déboires des Wizards. Ce jeudi matin, la franchise de Michael Jordan est 9e de l'Est, devant l'escouade de la capitale. Du coup, on les rappelle ou pas ?

Toronto continue son petit bonhomme de chemin dans la bulle. Après un premier quart très sérieux (26-11), les champions en titre ont suite déroule avec sérénité pour s'adjuger une 7e victoire consécutive. Car c'est vraiment l'adjectif qui leur convient le mieux. Chacun sait ce qu'il doit faire, ils sont sûrs de leur force et de leur collectif. Dans leur quête de doublé, les Canadiens maximisent à merveille leur potentiel. Milwaukee et les autres ont du soucis à se faire.

Comme il y a deux jours, Fred VanVleet a encore une fois été le meilleur marqueur des siens avec 21 points. Sans être aussi incandescent que TJ Warren, FVV monte très sérieusement en température à une semaine des playoffs. À noter le presque triple-double de Kyle Lowry avec 8 points, 9 rebonds et 10 passes. Evan Fournier, lui, termine à 15 unités.

À Denver, on aime faire des paris. Et celui de Michael Porter Jr commence à porter ses fruits. Nexté par plusieurs franchises lors de la Draft 2018 en raison d'interrogations sur son physique, MPJ est l'avenir des Nuggets. Pour la seconde fois consécutive, le rookie (il a fait une année blanche l'an passé) a passé la barre des 30 points. Un chiffre auquel il faut ajouter 15 rebonds et une belle adresse de loin (5/9). Le tout en étant présent dans le money-time avec deux lay-ups pour boucler l'affaire face à de valeureux Spurs.

Malgré cette défaite, la bande à Gregg Popovich peut toujours rêver d'un play-in. Ils ne sont qu'à un match de Portland, et deux de Memphis. Pas de confrontation directe avec ces deux équipes mais un calendrier tout de même complexe. Il y aura une double opposition contre Utah, un derby texan face aux Rockets et peut-être une rencontre décisive avec les Pelicans lors de la dernière nuit. C'est dur, mais loin d'être impossible.

24 heures après son exploit retentissant, les Nets sont brutalement revenus sur Terre. Après un premier quart prometteur, la machine s'est sérieusement enrayée. À la 19e minute, les vingt points d'écart étaient dépassés (62-41). Boston a ensuite tranquillement géré avec Jaylen Brown en meilleur marqueur (21 points). Brad Stevens a pu compter sur son collectif avec sept joueurs à dix unités ou plus. Boston a toujours espoir de chiper la 2e place à Toronto, même s'il faudra un petit miracle vu la forme étincelante des Canadiens. Attention tout de même à Miami, seulement à deux victoires.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest