107 CHA
122 ATL
110 MIA
105 CHI
110 PHI
104 TOR
119 WAS
135 LAC
106 DAL
110 SAC
96 POR
108 OKC
142 LAL
125 MIN

Les Mavericks veulent surfer sur la vague de leur succès contre les Lakers

N.SPar N.SPublié

La victoire probante contre les Lakers ce dimanche soir a donné encore plus de confiance à ses jeunes Mavericks, 4e de l'Ouest

Dans cette guerre de tranchées qu'est la conférence Ouest, on s'attendait tout de même à quelques surprises. Comme les Pelicans, les Dallas Mavericks pouvaient être cette équipe trouble-fête. Un quart de saison plus tard, on ne peut désormais plus en douter, il faudra compter sur les Texans. Ce lundi matin, ils pointent à la 4e place de l'Ouest, devant les Rockets et le Jazz. Et encore, ils auraient pu voir plus haut s'ils ne s'étaient pas pris les pieds dans le tapis, deux fois, face aux Knicks...

Si la bande à Luka Doncic a foiré son rendez-vous contre les Clippers, elle s'est offert plusieurs cadors. Les Nuggets, les Raptors, les Rockets et les Lakers sont passés à la trappe. Hier soir, c'est dans la Cité des Anges que les Mavs ont disposé du leader NBA, dans sa salle. Un succès logique, acquis grâce à un gros troisième quart-temps. Mais plus important encore, tous ces jeunes veulent que cette victoire de prestige ne soit pas éphémère.

"Ça montre qu'on est capable de battre ces équipes de très haut niveau. Maintenant, on passe à la suite", lançait Kritaps Porzingis

Luka Doncic, encore tout proche du triple-double, était sur la même longueur d'onde que son Letton de coéquipier.

"C'est une belle victoire. Ça veut dire beaucoup. Ça montre que l'on peut contre ces grosses équipes également. On veut continuer comme ça"

Le calendrier de décembre pour établir le réel potentiel des Mavericks

On parle beaucoup du Slovène et ses perf' d'ovni. Mais il sublime un collectif où il ne manque peut-être qu'un ailier d'expérience (Andre Iguodala est sur les tablettes) pour être totalement compétitif. Porzingis revient doucement mais sûrement, Dwight Powell continue de progresser, Delon Wright fait du bon taff pendant que Dorian Finney-Smith apporte cet équilibre défensif. Maxi Kleber et Tim Hardaway Jr sont capables de quelques coups de folie. Sans compter que JJ Barea pourra, de temps à autre, amener son expérience.

Et justement, le mois de décembre sera essentiel pour voir le réel potentiel de ce groupe. Une équipe du top 8 ? Sauf effondrement, ce sera le cas. Plus haut, ce mois de décembre pourrait contenir une partie de la réponse. S'il y a des équipes largement à leur portée dans le lot (Pelicans deux fois, Pistons, Warriors, Wolves), les Mavericks vont se frotter à quelques gros calibres, notamment dans cette terrible semaine du 15 au 22. Au programme, le Heat et les Celtics à domicile intercalés entre trois déplacements périlleux, à Milwaukee, Philly et Toronto. Sans oublier les Kings, qui montent en puissance, le 9 et un nouveau choc face aux Lakers le 30.