DeMar DeRozan, « agneau sacrifié » pour que Toronto s’envole

BasketSessionPar BasketSession Publié

Visage des Toronto Raptors pendant des années, DeMar DeRozan est revenu sur son transfert en exprimant une pointe d’amertume.

DeMar DeRozan pourrait l’avoir mauvaise. Il y a un an, il portait les couleurs des Toronto Raptors. Aujourd’hui, c’est depuis sa télévision qu’il voit son ancienne franchise, sa franchise de toujours, disputer les finales NBA. Parce que l’équipe canadienne a fortement progressé en échangeant l’arrière All-Star contre Kawhi Leonard. DeRozan tient tout de même à rappeler ce qu’il a accompli.

« Je ne pense pas l’avoir dit mais je pense que rien de ce qu’ils font aujourd’hui n’aurait été possible sans le travail que j’ai réalisé auparavant. Oui, je me suis battu et je me suis sacrifié. Au point où je suis devenu l’agneau sacrifié. Les Raptors ont probablement eu le sentiment qu’il était temps de réfléchir à ce qu’ils pouvaient faire pour passer un cap », explique l’intéressé.

Bon, DeMar DeRozan est clairement encore atteint par ce transfert, même plusieurs mois après. Il faut dire qu’il n’avait connu qu’une seule équipe jusqu’à présent. Les Raptors, qui l’ont drafté en 2009. Il est arrivé à Toronto à 19 ans. Il est reparti en homme et en star NBA. Mais il garde évidemment une frustration. Néanmoins, il espère que ses amis gagneront le titre.