Pourquoi Dennis Rodman a dû s’excuser auprès de Scottie Pippen avant de rejoindre les Bulls

Pour rejoindre les Chicago Bulls, Dennis Rodman a dû s’excuser auprès de Scottie Pippen d’un vilain geste commis avec les Detroit Pistons.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Pourquoi Dennis Rodman a dû s’excuser auprès de Scottie Pippen avant de rejoindre les Bulls

Dans les grandes équipes, la gestion des egos est une des clés les plus importantes de la réussite. Les susceptibilités de chacun font partie de l’équation. Et c’était particulièrement le cas chez les Chicago Bulls avec les personnalités fortes de Michael Jordan, Scottie Pippen, Jerry Krause ou encore Dennis Rodman.

L’arrivée de ce dernier en 1995 était un véritable pari, notamment de ce point de vue-là. Parce que The Worm a toujours eu une personnalité compliquée. Mais aussi et surtout parce qu’il est l’un des membres emblématiques des archirivaux des Bulls, les Detroit Pistons. A la fin des années 80 et au début des années 90, les Bad Boys ont employé toutes les tactiques possibles pour battre Chicago. Et pas la peine de rappeler que ça pouvait aller très loin…

Il y avait notamment eu un incident marquant dans le match 4 des finales de conférence en 1991. Après s’être fait avoir sur un superbe backdoor, Dennis Rodman avait salement balancé Scottie Pippen, après avoir fait une faute. Ce qui lui avait valu une flagrant foul.

Le genre d’histoire qui peut laisser des séquelles. Alors, quand il est arrivé aux Bulls quatre ans plus tard, Phil Jackson avait une demande spéciale en guise de préalable.

La scène se passe chez Jerry Krause, où Phil Jackson, Michael Jordan, Scottie Pippen et donc Krause sont réunis pour discuter business.

« Phil est venu me voir et m’a dit ‘Dennis, avant que nous te mettions dans l’équipe, peux-tu me faire une faveur ?’. Je lui demande ‘C’est quoi, Phil ?’ », se souvient Dennis Rodman dans le podcast Thuzio Live & Unfiltered. « Il me dit ‘Pourrais-tu aller voir Scottie et lui dire que tu es désolé ?’

Je lui demande ‘Désolé pour quoi ?’. Il me répond ‘Tu sais, cette série entre vous en 91.’ Je lui dis ‘Tu veux que j’aille m’excuser pour ça ?’. Il m’a dit ‘Est-ce que tu pourrais simplement le faire ?’ J’ai dit d’accord. J’ai été voir Scottie : ‘Scottie, désolé pour ça, mec, tu sais, pour t’avoir poussé hors du terrain.’ Scottie m’a répondu : ’T’inquiète pas pour ça, c’est OK, on veut juste gagner des titres. T’es avec nous ?’ J’ai dit ‘Putain ouais, je suis avec vous.’

Et c’est comme ça que j’ai signé mon contrat juste là, j’ai dû m’excuser auprès de Scottie ! (il se marre)

C’est l’unique raison pour laquelle j’ai pu être un Chicago Bull, j’ai dû lui demander pardon, et après le reste fait partie de l’histoire. »

Peut-être que ce n’était pas la peine. Mais Phil Jackson, en fin psychologue, a compris qu’il valait mieux mettre directement ce genre de choses à plat. La suite a démontré, et The Last Dance le prouve bien, que les non-dits et les susceptibilités pouvaient être à l’origine de tensions. La rancoeur de Scottie Pippen vis-à-vis de Jerry Krause s’est avéré suffisamment forte pour qu’il soit préférable qu’il n’en traîne pas une supplémentaire envers son coéquipier…

Au final, ça valait le coup pour The Worm de faire amende honorable.

L'attentat pour lequel Dennis Rodman a dû s'excuser

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest