Invaincu en pré-saison, Derek Fisher ne s’enflamme pas

Si les New York Knicks ont jusqu'à présent réalisé un parcours sans faute en pré-saison, Derek Fisher préfère rester prudent en attendant de voir si ses protégés seront capables de reproduire les mêmes performances en saison régulière.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Invaincu en pré-saison, Derek Fisher ne s’enflamme pas
[caption id="attachment_218137" align="alignleft" width="318"] Derek Fisher[/caption] Et de quatre pour les New York Knicks ! Vainqueurs des Boston Celtics la nuit dernière au Madison Square Garden, les hommes de Derek Fisher ont décroché cette nuit un nouveau succès qui leur permet de rester invaincu en pré-saison. De bon augure pour la suite même si le coach de Big Apple préfère rester prudent en attendant de voir si ses joueurs seront en mesure de proposer le même niveau de jeu en saison régulière.
« Cela dépend du genre d’histoire que vous voulez écrire », a répondu Derek Fisher au New York Post. « Vous pouvez dire que cela signifie quelque chose et que ce que font les joueurs est génial. Ou alors que c’est la pré-saison et que cela ne veut pas dire grand-chose… Personnellement, je suis entre les des deux. La pré-saison permet de préparer la saison et c’est pourquoi on met un ‘pré’ devant. Il nous faut nous préparer à gagner. »
Le technicien se félicite néanmoins de l'état d'esprit affiché par ses joueurs qu'il espère voir attaquer l'exercice à venir avec l'envie de réaliser enfin une saison en accord avec les ambitions de la franchise.
« C’est ce que font les joueurs. Cela ne se traduira pas forcément lors du premier match face à Milwaukee. Mais cela nous donne une idée de la manière dont il faut jouer pour gagner des matches. C’est quelque chose que les joueurs doivent avoir à l’esprit. »
Derek Fisher a également profité de son passage devant les médias pour donner quelques nouvelles de Kevin Séraphin, de retour cette nuit après avoir manqué les deux dernières rencontres en raison d'un souci au genou droit. Une blessure similaire à celle qui avait obligé l'intérieur français à se faire opérer il y a deux ans.
« A chaque fois qu’un joueur a un historique particulier au sujet d’une blessure, vous devez vous en tenir à votre plan en termes de management », explique le coach des Knicks au sujet de son intérieur, en difficulté avec un 1/8 aux shoots cette nuit face à Boston. « Je ne suis pas trop inquiet […] Kevin a travaillé dur. Il est en bonne forme. Si nous avons besoin de faire marche arrière, nous le ferons. »
 
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest