Dirk Nowitzki : « Les internationaux auront de plus en plus de succès en NBA »

Dirk Nowitzki est devenu cette nuit l'international ayant marqué le plus de points en NBA, détrônant du même coup la légende Hakeem Olajuwon. Le futur Hall Of Famer s'est entretenu avec la presse au lendemain de sa performance.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dirk Nowitzki : « Les internationaux auront de plus en plus de succès en NBA »
Dirk Nowitzki est une légende. Arrivé en NBA à l'âge de 19 ans et en provenance de la deuxième division allemande, la superstar des Dallas Mavericks est devenu en l'espace de 17 ans l'un des meilleurs joueurs de l'histoire.

Ses rapports avec Dallas

"C'est quelque chose de très spécial pour moi d'avoir pu rester 17 saisons au sein de la même franchise. Je suis arrivé ici il y a longtemps et je ne savais pas à quoi m'attendre à l'époque. Dallas m'a accueilli à bras ouverts, c'est devenu une nouvelle maison pour moi. Évidemment l'Allemagne me manque mais Dallas est comme une deuxième maison. Les fans sont géniaux avec moi, c'est une super franchise avec un super coach, un super propriétaire... Je me sens bien ici. Çà ne m'aurait pas paru juste d'aller jouer ailleurs et de porter les couleurs d'une autre franchise."

Son record

"J'en entendais parler dans les médias avant le match contre Sacramento. On me posait des questions à ce sujet après les séances d'entraînement. J'étais donc au courant que j'avais l'occasion de battre le record d'Hakeem Olajuwon. J'ai arrêté d'y penser une fois que le match a commencé. Pendant le match, vous-vous concentrez sur le prochain shoot ou sur les choses à faire pour gagner le match. Lorsque j'ai entendu la foule m'ovationner après mon panier (celui qui lui a offert le record), j'ai pris conscience que je venais de battre mon record. C'était un moment très spécial et je suis heureux d'avoir pu réalisé cette performance devant nos fans. Ils m'ont ovationné, c'était vraiment spécial."

Les moments qui ont suivis le record

"Il y a eu un temps mort et Rick Carlisle était en train de mettre en place un système mais je ne parvenais pas à me concentrer sur son discours. La franchise avait prévu une vidéo pour me rendre hommage et elle passait sur l'écran géant de la salle. Ils ont montré mes premiers points en NBA... Je me suis rendu compte à quel point j'ai été chanceux d'arriver à Dallas. Les gens ont toujours été ouverts d'esprit, ils m'ont toujours soutenu. J'ai eu de la chance d'être épargné par les blessures. J'ai pu jouer au plus haut niveau et je suis vraiment fier de ce que j'ai accompli. J'espère jouer encore deux ou trois ans à ce niveau avant de laisser la place aux jeunes."

Les Mavericks

"Nous avons une très bonne équipe, très explosive avec beaucoup de scoreurs. On a Monta Ellis qui est capable de driver vers le cercle. Je joue beaucoup les pick&roll avec lui et il m'enlève énormément de pression en attaque. On a aussi Chandler Parsons qui est un joueur polyvalent. Nous avons une très belle attaque mais on doit encore progresser en défense et dans certains aspects du jeu. On doit plus faire bouger la balle, etc. On a encore beaucoup de boulot mais bon nous ne sommes encore qu'en novembre. On veut jouer comme on l'a fait lors de la seconde période contre Sacramento. On a vraiment bien défendu et on a su remonté un déficit. C'est comme ça que l'on veut jouer sur 48 minutes."

Son meilleur souvenir

"Gagner un titre est évidemment le but ultime pour tout basketteur NBA. Ensuite, j'ai connu plusieurs moments spéciaux. Mais je dirais que porter le drapeau de mon pays aux Jeux Olympiques est la deuxième chose dont je suis le plus fier."

Les joueurs internationaux en NBA

"Il y a de plus en plus de joueurs internationaux qui débarquent en NBA et ça fait plaisir ! Nous n'étions qu'un ou deux internationaux dans chaque équipe lorsque je suis arrivé en NBA et il y a maintenant jusqu'à cinq ou six par franchise. Maintenant tout le monde sait que les joueurs internationaux sont bien préparés et savent jouer. J'espère qu'ils continueront à avoir du succès en NBA. Je pense que le jeu est de plus en plus facile pour les internationaux et notamment les Européens. Le jeu NBA est similaire à celui qui se pratique en Europe. La défense de zone est désormais autorisée, il y a beaucoup de pick&roll, etc. Ça m'a aidé et je pense que ça va faciliter de plus en plus l'adaptation des joueurs internationaux."

La vie d'un vétéran de 36 ans en NBA

"Je suis obligé de bosser dur même pendant l'été, de faire du cardio, de m'étirer plus longtemps... heureusement, on a un très bon staff à Dallas. J'espère continuer à jouer au plus haut niveau pendant encore deux ans. Je ne cherche pas à être un scoreur mais plutôt à être efficace. A ce stade de votre carrière, vous voulez simplement jouer pour une bonne équipe. On a connu des saisons difficiles après le titre et maintenant je veux juste jouer pour une bonne équipe et avoir une chance d'aller loin en playoffs.
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest