Doc Rivers et Doug Collins futures coaches de Team USA ?

Doc Rivers comme Doug Collins figurent parmi les potentiels successeurs de Coach K.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Doc Rivers et Doug Collins futures coaches de Team USA ?
Prendre la suite de Coach K à la tête de la sélection américaine ne sera pas chose aisée. Plus important encore que d’avoir empoché trois médailles d’or de suite, Mike Krzyzewski a été l’artisan de la refonte du programme Team USA. Par son charisme et son savoir-faire, il a su remobiliser les joueurs NBA pour qu’ils adhèrent au projet sur le long terme et qu’ils tiennent leurs engagements. Pour lui succéder, plusieurs noms circulent dont ceux de Doc Rivers et de Doug Collins. Au-delà de la connaissance basket pure, il s’agira pour Team USA de trouver un entraîneur suffisamment fédérateur pour que les plus grosses pointures de la ligue acceptent de « sacrifier » leur été pour venir représenter leur pays. Chacun de leur côté, Doc Rivers et Doug Colins ont la réputation d’être des « players coaches », ces entraîneurs qui laissent une certaine liberté d’actions à leurs joueurs et qui ne jouent pas sans cesse la carte de la discipline à outrance. L’an dernier, un sondage plaçait d’ailleurs Rivers parmi les coaches pour lesquels le plus grand nombre de joueurs aimeraient jouer. En outre, les deux hommes ont tous les deux été touchés de près par la fameuse et très polémique défaite de l’équipe américaine face à l’URSS en 1972. Collins parce qu’il était sur le terrain pour l’occasion et Rivers parce qu’on son oncle, Jim Brewer, faisait lui aussi partie de l’équipe. Mais pour autant, les deux entraîneurs refusent pour l’instant de se porter officiellement candidats et jouent perpétuellement la carte du profil bas.
« Honnêtement, je n’y ai absolument pas pensé », a par exemple expliqué Doc Rivers. « Ce serait un grand honneur, mais la décision ne m’appartient pas. » « Tout d’abord, il y a énormément d’autres gars pour qui être choisi comme sélectionneur serait très important », explique quant à lui Collins. « Gregg Popovich était dans le staff de la sélection à deux reprises, c’est un ancien militaire qui était dans l’Air Force et il a gagné des titres. C’est sans aucun doute l’un des meilleurs entraîneurs de l’histoire de notre sport. »
Il est vrai qu’avec son intérêt pour le basket international, Pop pourrait également se mêler à la discussion, mais dur de savoir s’il saurait se montrer suffisamment « coulant » pour être accepté par les superstars. Par ailleurs, il se pourrait que Jerry Colangelo tente une dernière fois de convaincre Coach K de repartir pour un dernier baroud olympique en 2016. A suivre donc, mais il est vrai qu’avec son palmarès et la façon dont il sait plaire aux vétérans, Doc Rivers semble avoir toutes les qualifications pour le poste. Pour Doug Collins, ça semble quand même moins clair malgré les bonnes relations qu'il entretient avec certaines stars actuelles. Difficile de savoir si le fait que son nom circule également vient du fait qu’il intéresse réellement Team USA ou que les médias aient décidé d’en faire un candidat potentiel.
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest