Dwight Howard : « J’ai changé à partir du All-Star Break »

Dwight Howard affirme avoir changé d'état d'esprit à partir du All-Star Game et est décidé à se rattraper.

Julien DeschuyteneerPar Julien Deschuyteneer  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Dwight Howard : « J’ai changé à partir du All-Star Break »
Donnés pour mort il y a quelques semaines, les Los Angeles Lakers affichent 80% de victoires depuis le All-Star Game et ont raccroché la 8ème place. Ils ont notamment été particulièrement impressionnants lors des trois derniers matches, à l’image de Kobe Bryant (19 pts, 7 rbds et 9 pds contre les Bulls après avoir été le 1er Laker depuis Jerry West à sortir deux matches consécutifs à 40 pts et 10 pds) et Dwight Howard (20 pts, 16,33 rbds et 4,33 ctres). Le réveil de ce dernier semble notamment avoir été décisif. Bien qu’il continue à être particulièrement maladroit dans les médias, Dwight Howard affirme que, lors du All-Star Weekend, il a pas mal réfléchi et décidé qu’il était temps d’opérer des changements dans sa manière d’être et son approche de la saison :[superquote pos="d"]"Quand je suis arrivé à Los Angeles, je ne voulais plus parler."[/superquote]
« Quand je suis arrivé à Los Angeles, je ne voulais plus parler et agir différemment. Mais ce n’est pas comme ça que je suis. Je n’ai jamais été ainsi. Je n’aurais jamais dû me forcer à ne plus parler. Je ne pense pas que ce soit bon pour l’équipe ou pour moi.   J’y ai réfléchi et je me suis dit ‘Non, je ne peux pas changer. Je dois mûrir dans certains domaines’, et je pense que c’est ce que je fais. Mais je ne peux pas changer qui je suis.   C’est au All-Star break (qu’il a décidé de changer par rapport à son attitude du début de saison). J’ai juste pensé à ce que nous essayons d’accomplire en tant qu’équipe, et je veux vraiment gagner le titre. C’est la raison pour laquelle je suis à Los Angeles. »   « Je suis quelqu’un qui pense beaucoup », a-t-il expliqué ce week-end. « Donc je suis tout simplement resté à l’hôtel et j’ai pensé à la première moitié de la saison et comment je pourrais être meilleur pour l’équipe.   Et je me suis juste dit ‘Je vais m’engager à être meilleur pour la deuxième moitié de la saison’. »
Et s’il marque légèrement (16,3 pts par rencontre avant le All-Star Game, 15,5 depuis), il semble véritablement plus investi au rebond, puisqu’il tourne à 14,8 rbds depuis le ASG, contre 11,8 avant, alors qu’il réalise 0,3 ctre et 0,3 steal en plus par match. Une plus grande implication qui porte ses fruits puisque, parallèlement, les Los Angeles Lakers n’ont perdu que deux matches depuis le break. Les changements opérés par Dwight Howard ne sont pas simplement liés à un nouveau régime dans lequel il réduit toute forme de sucre (certainement sur les conseils de Steve Nash, adepte du régime paléo qui exclut toutes les formes raffinées de sucre). Il semble visiblement avoir accepté le fait que jouer aux côtés d’un Kobe Bryant pouvait le faire progresser :
« Ça va me rendre meilleur en tant qu’homme et en tant que joueur de regarder Kobe », explique D12 qui reconnaît que les attentes sont différentes quand on joue à L.A.. « En match, je rate un truc et il y a quelqu’un dans le public pour dire quelque chose et je suis prêt à péter un câble. Ce n’est pas ce que nous sommes censés faire.   Mais si vous regardez un gars comme Kobe, il en a rien à faire, ce qui compte pour lui c’est de jouer dur. C’est une leçon que beaucoup d’entre nous doivent apprendre – particulièrement les jeunes joueurs. »
D’ailleurs, Dwight Howard explique que, si Kobe Bryant et lui ont toujours eu une bonne relation, celle-ci s’est approfondie depuis le All-Star Game :
« Je lui ai dit (à Bryant) :’J’ai peur de rater. Quand je suis sur le terrain, je ne veux pas rater, et je finis par rater.’ Et il m’a dit : ‘Tu sais quoi ? Fais 1000 tirs par jour. Tu vas en rater beaucoup. Mais c’est IK. Parce que t’apprendras comme ça que c’est OK de rater’.   Maintenant, je comprends. Il peut rater quelques 3-pts, mais ensuite il va en mettre 9 d’affilée. Tu vois ça, et c’est comme une source d’inspiration. »
Résultat, entre une attitude différente et une condition physique meilleure, Dwight Howard semble de nouveau d’attaque, comme l’a noté vendredi Mike D’Antoni après la victoire des Lakers :
« Il a sauté à un moment trois ou quatre fois de suite pour récupérer un ballon. Sa condition physique ne lui permettait pas de faire ça avant. Je pense qu’il a été jugé très durement parce qu’il n’était pas à 100%. Il y a tout un tas de petits acteurs, mais plus il s’éloigne de son opération au dos, meilleur il sera. »
Est-ce que ce sera suffisant pour refaire des Lakers un favori ?
Afficher les commentaires (20)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest