L’Espagne survit à l’Australie et à deux prolongs pour aller en finale !

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

L'Espagne s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde 2019 en venant à bout de l'Australie après deux prolongations. Respect pour l'ennemi juré.

L'Espagne est immortelle. La Roja s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde 2019 en dominant l'Australie (95-88) au terme d'un combat herculéen achevé après deux prolongations. Les joueurs de Sergio Scariolo, portés par un Marc Gasol de gala et des cadres increvables ont fait un match de traînards avant de profiter de l'effritement physique et mental des Boomers. Si la France l'emporte contre l'Argentine, elle retrouvera donc son ennemi juré pour un match de légende. On n'attend que ça...

L'Australie eu le match en main et regrettera forcément de n'avoir pas mieux géré la fin de partie. Patty Mills en particulier. La star de la sélection a tenu la baraque pendant presque tout le match (32 points), mais n'avait plus le bras et le souffle pour réussir les actions-clés dans le money time et lors des deux prolongations... En tête de cinq points à deux minutes de la fin, les joueurs d'Andrej Lemanis ont eu l'air beaucoup plus fatigués que leurs adversaires du jour et leurs gestes, comme leur efficacité, s'en sont ressentis.

Quelle année pour Marc Gasol !

Les Australiens, aussi vaillants qu'on les connaît, n'avaient pas assez de jus pour tenir Marc Gasol (33 points, 6 rebonds et 4 passes) et les dynamiteurs Sergio Llull (17 points, 6 passes) et Ricky Rubio (19 points, 12 passes et 7 rebonds), dont le sang froid a été phénoménal durant l'overtime. Gasol, champion NBA avec Toronto début juin, aura donc l'opportunité d'enchaîner avec un sacre mondial, ce qui tiendrait du prodige pour un non-Américain. On souhaite évidemment que les Bleus, s'ils se défont de l'Argentine, le priveront de cette satisfaction.

Quelle que soit l'animosité sportive entre nos deux nations, on ne peut pas ne pas avoir un respect infini pour ce qu'est encore capable d'accomplir l'Espagne. Avec un groupe remanié et des cadres historiques absents ou à la retraite, Sergio Scariolo a fait fort.

Rendez-vous dimanche, espérons-le...

Boxscore

Espagne

Espagne Australie