Evan Fournier : « Je ne sais pas comment fait LeBron »

De passage à New York pour affronter les Knicks, Evan Fournier à répondu à nos questions sur sa forme actuelle, ses ambitions et le Mondial avec les Bleus.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview
Evan Fournier : « Je ne sais pas comment fait LeBron »
Evan Fournier était de passage à New York la nuit dernière, pour affronter les Knicks. A l'image de ses coéquipiers, le Français a passé une soirée compliquée, avec 5 points, 2 rebonds et 2 passes. Un petit match qui ne doit pas faire oublier les récents bons passages de l'ancien Poitevin, dont Brian Shaw attend de plus en plus au fil des semaines. Confiant sur ses capacités à réussir une bonne deuxième partie de saison, "Fourmizz" a pris quelques minutes pour évoquer sa forme actuelle, les objectifs des Nuggets et la perspective de disputer le Mondial en Espagne cet été.

Son match face aux Knicks et sa forme du moment

"J'ai eu des sensations pourries et j'ai fait un match... pourri. Toutes mes décisions étaient mauvaises, c'était ce genre de soirées où on voit bien nos lacunes, notamment en défense, depuis le début de la saison".
"Avant ça, j'ai quand même eu deux matches de suite à 37 et 38 minutes et c'était vraiment très intéressant. Le coach m'a demandé d'être agressif et j'ai essayé de l'être même si je trouve que mes stats au tir (7/20 et 8/20) ne reflètent pas bien mon match puisque j'ai pris ma chance à des moments où il fallait shooter, parfois en fin de possession".
"Je ne sais pas comment un mec comme LeBron fait pour enchaîner les matches à 40 minutes comme ça. C'est un rythme à prendre sans doute, mais j'étais vraiment fatigué avec des difficultés pour m'endormir et du mal à me concentrer le lendemain. Ca viendra avec l'habitude".

La différence entre cette saison et la saison dernière

"On est bien sûr inférieur à l'année dernière. On a quand même fini 3e de Conférence et 4e de la NBA, il n'y a pas photo. Le coach a changé, Kostas Koufos, qui était important, Andre Iguodala, qui n'est pas n'importe qui, ou encore Corey Brewer, qui était une force du banc, sont partis. Sans parler de Gallinari qui est blessé...

Son rôle dans le groupe

"Ca me plait qu'on me demande de faire comme Nate Robinson, d'apporter de l'énergie en sortie de banc. Ce soir j'ai été bidon, mais j'étais plutôt bien en janvier et je vais faire en sorte de faire mieux dans les prochains matches."
"Je ne suis pas super à l'aise quand l'adversaire me met sous pression, c'est un point que je dois travailler. Je ne suis peut-être pas assez fléchi, ou je manque peut-être un peu de rythme. Ce ne sont que quelques petits détails à régler".

Les playoffs

"On ne va pas se mentir, ça va être dur de se qualifier. On n'a plus beaucoup de marge et il ne faut pas qu'on se goure".

L'équipe de France

"Je ne pense pas du tout à l'équipe de France pour l'instant. C'est déjà beaucoup de se concentrer sur les Nuggets. Je dois voir Patrick Beesley bientôt, on va discuter en vue de cet été. On ne sait pas encore qui sera là, mais que l'équipe soit au complet ou non, j'espère en faire partie".
Afficher les commentaires (57)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest