105 WAS
122 CHA
98 DET
110 BOS
116 IND
93 ATL
89 MEM
112 CLE
122 DEN
119 SAS
81 UTA
100 POR
117 PHO
128 LAC
120 HOU
102 MIN
119 TOR
122 MIL
124 NOP
123 MIA
124 LAL
102 DAL

Frank Ntilikina : 2 airballs en 7 min pour des débuts difficiles

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Jeff Hornacek n'a offert que du garbage time à Frank Ntilikina pour ses débuts en NBA. On espère qu'il ne lui préférera pas Ramon Sessions et Ron Baker toute la saison...

Faut-il remercier Jeff Hornacek d'avoir épargné des moments difficiles à Frank Ntilikina face à Russell Westbrook ? Ou blâmer le coach des New York Knicks pour n'avoir offert que des miettes au meneur rookie cette nuit contre OKC ? On aurait évidemment souhaité des débuts en NBA différents pour le Français : 7 minutes et 32 secondes de jeu, pour deux petites entrées en jeu anecdotiques. La deuxième alors que les Knicks avaient déjà la tête sous l'eau.

Ces quelques moments, Ntilikina ne les a pas exploités comme il l'aurait souhaité, alors que Ramon Sessions, titulaire, et Ron Baker lui ont été préférés mais ne se sont pas mis en évidence.

Le Strasbourgeois a pris deux shoots dans des positions plutôt appréciables, mais a malheureusement envoyé deux airballs, sans pouvoir rattraper ces petites bévues avec autre chose qu'une unique passe décisive.

"Entrer sur le terrain c'était de l'émotion, évidemment, mais ça allait. Mes deux airballs (il sourit)... J'étais peut-être un peu crispé mais c'était des bons tirs et il faut que je continue à les prendre parce que je sais les mettre", a réagi Frank Ntilikina dans des propos recueillis par L'Equipe. 

Les autres meneurs rookies, même depuis le banc, on joué ente 18 et 29 minutes

Il en faudra un peu plus, on l'espère, pour que les fans des Knicks se disent qu'ils auraient préféré voir Dennis Smith débarquer ou que la Draft de Frank Ntilikina est le dernier sabotage orchestré par Phil Jackson avant son départ. C'est à Hornacek, en n'envoyant pas des signaux de prudence ou de défiance comme la nuit dernière, de faire en sorte que ça n'arrive pas. Les meneurs, en particulier, ont besoin de temps de jeu pour s'acclimater, imprimer leur rythme, organiser le jeu...

Contre les Detroit Pistons dans la nuit de samedi à dimanche, les Knicks n'auront pas à affronter un meneur MVP en titre ou même simplement All-Star. Offrir une deuxième portion congrue de suite à leur rookie dans ce contexte ressemblerait à une faute. Même remplaçant, De'Aaron Fox a eu droit à 23 minutes à Sacramento, Markelle Fultz  à 18 en sortie de banc chez les Sixers, Lonzo Ball à 9 sous le maillot des Lakers.

On espère vraiment que ce n'était qu'une mesure préventive et que Ntilikina sera plus impliqué dans les jours et les semaines qui viennent. Cela incitera aussi peut-être Charles Barkley à l'appeler autrement que "That Kid from America", où le commentateur de TNT à le décrire comme un meneur belge...