Giannis, naïf : « Nous avions la meilleure équipe »

Sorti par les Boston Celtics en sept manches au premier tour des playoffs NBA, Giannis Antetokounmpo est persuadé que ses Milwaukee Bucks étaient plus forts que leurs adversaires.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié
Giannis, naïf : « Nous avions la meilleure équipe »

Ces playoffs constituent une légère progression pour les Milwaukee Bucks. Ils avaient été éliminés en six manches au premier tour l'an dernier (contre les Toronto Raptors). Ils ont cette fois-ci poussé les Boston Celtics, tête de série numéro deux, jusqu'au septième match. Mais il va être difficile de s'en contenter. D'un part parce que leurs adversaires étaient diminués par l'absence de deux de leurs trois All-Stars, Kyrie Irving et Gordon Hayward. Ensuite parce que les daims disposaient a priori du meilleur joueur sur le terrain. Giannis Antetokounmpo. Le Grec va d'ailleurs plus loin en pensant carrément que son groupe était plus fort.

"Nous avions le sentiment d'être la meilleure équipe. Nous n'avons malheureusement pas pu aller au second tour mais nous étions la meilleure équipe", assure l'ailier All-Star.

Giannis Antetokounmpo est encore jeune et ça se sent à travers cette déclaration. Son analyse semble un peu tronquée. Limitée. Il n'a pas encore compris ce que signifiait clairement être une 'meilleure équipe'. Car les Bucks pouvaient effectivement compter sur de meilleures individualités. Lui-même, Jabari Parker, Eric Bledsoe, Khris Middleton, etc. Mais ce beau monde ne forme pas un collectif. Et c'est tout le problème de cette franchise. Milwaukee additionne les talents. Sans pour autant donner l'impression de fonctionner en équipe.

C'est tout l'inverse à Boston. Les Celtics avaient moins de joueurs doués à disposition (avec quand même quelques futurs cracks et quelques joueurs solides). Mais ils ont un groupe soudé. Un caractère. Une identité. Tout ce qui manque à Giannis Antetokounmpo et à ses coéquipiers.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest